in

[Tribune] Le racisme et l’affaire Achille Webo pour les nuls

Webo PSG

La rencontre de Ligue des champions UEFA entre le PSG et le club turc d’Istanbul Basaksehir a été le théâtre d’un fait rarissime. En effet, l’ex international camerounais Achille WEBO, coach adjoint d’Istanbul Basaksehir a été expulsé après que le quatrième arbitre ait demandé de le sortir. Mais ce qui fait les choux gras de toute la presse internationale ce sont les propos racistes tenus par le quatrième arbitre qui, lorsque l’arbitre central a demandé qui foutait le bordel sur le banc turc, a pointé Achille WEBO en disant en roumain « c’est le négro » ! Tous les joueurs de l’équipe d’Istanbul demandent alors des explications au corps arbitral sur l’utilisation du mot « Négro », une expression purement raciste. NEYMAR, MBAPPÉ et les autres joueurs du PSG exigent aussi des explications. Finalement, le match est arrêté.


Webo PSG
Le président du PSG et Achille Webo – DR

Ces deux derniers jours, certains ont demandé si on avait encore le droit d’appeler les noirs, noirs. Manifestement, ils ne prennent pas la mesure du problème, et n’en comprennent pas les enjeux. C’est pourquoi un effort de pédagogie est indispensable. La théorisation du racisme, on la doit au français le Comte Joseph Arthur DE GOBINEAU à travers l’Essai sur l’inégalité des races humaines paru en 1855. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la pensée raciste. Dans ses essais, sur la base des clichés, il a théorisé l’infériorité de la race noire par rapport aux autres races.

Ces théories controversées vont influencer la pensée de Friedrich NIETZSCHE, légitimer l’idéologie raciale des nationaux-socialistes, ainsi que le corpus de Mein Kampf d’Adolf HITLER, qui aboutira à la solution finale. Aujourd’hui, il est acquis pour tous les intellectuels que ces fameuses théories de GOBINEAU n’étaient qu’un tissu de conneries, et que tous les êtres humains naissent égaux. Sauf qu’il existera toujours des dérangés qui feront tout pour prôner la suprématie sur d’autres humains.

Pour approfondir :   Samuel Eto’o invite Lionel Messi à rester au Barça

Si on réduit ce qui s’est passé au Parc des Princes à la question « a-t-on encore le droit d’appeler un noir un noir ? », alors, on n’a rien compris. La couleur de la peau ne saurait être utilisée pour nommer un individu. Je ne sais pas si foncièrement, le 4e arbitre est raciste. Mais au minimum, il doit préparer ses matchs, et connaitre les noms des entraineurs quand il va officier dans un si grand match. Segundo, il sait très bien que la langue officielle utilisée dans les matchs internationaux c’est l’anglais. Pourquoi, au moment de pointer Achille WEBO, subitement, il s’exprime en roumain ?

J’ai entendu Lionnel CHARBONNIER, l’ancien international français s’offusquer et expliquer qu’une fois il était en Afrique, on l’a traité de blanc, et qu’il n’a pas trouvé de problème. J’ai envie de rester courtois avec lui, parce que je sais que c’est une question d’inculture. Mais Lionnel, quel problème peux-tu y trouver, si ce fait ne porte aucune charge historique, et ne pourrait avoir aucun impact sur ta vie quotidienne ?

Lorsque tes aïeuls ont subi trois siècles d’esclavage, un siècle de colonisation parce qu’ils étaient noirs, lorsque Thomas SANKARA, Patrice LUMUMBA, Ruben UM NYOBE, Felix Roland MOUMIE et Ernest OUANDIE ont été exécutés et des dirigeants fantoches installés partout en Afrique pour préserver les intérêts de la France-Afrique, alors, lorsqu’on te désigne « le négro », tu sursautes. Chez moi en Afrique, dans la savane, si un lion repu est en train de siester et qu’il entend une biche réer, il ne se retournera même pas. Par contre si une biche qui se désaltère entend un lion rugir, elle se redressera tout de suite, car elle sait quel a été le sort de ses aïeuls.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du lundi 15 avril 2024

Sans rentrer dans la concurrence victimaire, imaginons un juif qui se promène dans les rues de Munich et qui est interpellé par un policier : « Oh toi le juif » ! Il va sursauter et se dire instinctivement « Oh non ! Ça recommence » ? Et je n’ai pas besoin d’expliquer quoi, parce que tout le monde pense à la même chose. Et c’est ça que j’appelle la charge historique. La FIFA a fait beaucoup d’efforts pour éradiquer le racisme dans le football, mais il faut prendre des décisions à la hauteur du fléau. Avant Achille WEBO, Joseph Antoine BELL, Samuel ETO’O, Moussa MAREGA, Ferdinand COLY, Moussa KONATE, Kalidou KOULIBALY, Kevin-Prince BOATENG, Dany ALVES, Pierre-Emerick AUBAMEYANG, Mario BALOTELLI, Raheem STERLING, Prince GOUANO, Blaise MATUIDI, Moise KEAN, Mohamed SALAH, Sulley MUNTARI ont subi les cris de singe et les quolibets des crétins. Ce mardi, Achille WEBO et Demba BA ont refusé de baisser la tête, tout de suite soutenus par NEYMAR Jr et Kylian MBAPPE. Il y’aura certainement un avant et un après, dans la lutte contre le racisme.

Claude KANA

Historien du football


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Samto

Élections à la Sonacam : Sam Fan Thomas déplore la violation des textes

Mairie Massock

Cameroun : La GIZ et la Mairie de Massock main dans la main