in

Sisiku Ayuk Tabe réagit à la détention au SED, de son conseil Me Amungwa Tanyi Nicodemus

Barrister

Dans une sortie médiatique, Sisiku Ayuk Tabe dénonce la détention « illégale » de son conseil et avocat au Barreau du Cameroun depuis huit jours.

Barrister
  Me Amungwa Tanyi Nicodemus (c) Droits réservés

L’avocat Amungwa Tanyi Nicodemus est détenu au Secrétariat d’Etat à la Défense(SED) depuis le 2 juin 2021 pour des motifs encore inconnues si l’on s’en tient au leader de la crise anglophone, Sisiku Ayuk Tabe qui dénonce le fait depuis la prison centrale de Yaoundé.

« Cela fait 8 jours que l’avocat Amungwa Tanyi est illégalement détenu au camp de concentration du SED à Yaoundé. Personne ne sait pourquoi il est détenu, à part le fait d’être une voix forte pour la justice pour notre peuple qui est enlevé et transporté à Yaoundé. C’est inquiétant », a-t-il écrit sur twitter.

Pour approfondir :   Assassinat du proviseur de Foumban : Le Sultan Njoya répond au ministre Ngalle Bibehe: «Ce crime n’est pas une mise en cause du vivre ensemble»

Face à cette situation, les voix les plus autorisées de la défense des droits de l’Hommes ne sont pas restées de marbre. Dans la foulée, Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) exige la libération immédiate et sans condition de Me Amungwa Tanyi Nicodemus.

Pour rappel, la crise anglophone démarre en fin 2016 à la suite des revendications des avocats et des enseignants. Depuis lors, du sang coule à flot, des édifices sont détruits malgré la tenue du dialogue national en fin 2019.

Pour approfondir :   Cameroun : Décès d'Emilia Monjowa  Lifaka, vice-présidente de l’Assemblée nationale

Sur le terrain, les forces de Défense et de sécurité travaillent en synergie avec les populations pour localiser et mettre hors d’état de nuire, les hommes armés qui sèment la terreur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blinken

Crise anglophone : Les États-Unis ne délivreront plus de visas à toute personne soupçonnée ou accusée de violences

Yagor

Extrême-Nord : Nouvellement nommé, le Préfet du Mayo-Danay entre en guerre contre la consommation du « bil-bil » et autres stupéfiants