in

Respect des nouveaux prix du riz : L’Etat traque les les commerçants véreux

Lors d’une opération de contrôle menée ce jeudi 18 avril, la délégation régionale du Commerce du Centre a promis d’intensifier ses efforts sur le terrain pour surveiller toute tentative de violation des nouveaux prix officiels.

Olis
Luc Magloire Mbarga Atangana -DR

Sur ordre du ministre du Commerce, les équipes de la délégation régionale du Centre, en particulier la Brigade régionale des Contrôles et de la Répression des Fraudes, ont renforcé leurs activités de surveillance à Yaoundé le 18 avril 2024. Leur mission était de faire respecter les nouveaux prix du riz, résultant de négociations serrées avec les acteurs du secteur, suite à l’arrivée sur le marché des premiers lots provenant du quota spécial de 190 000 tonnes négocié auprès du gouvernement indien.

Alors que les tarifs révisés par le Ministre du Commerce le 11 avril 2024 devaient être observés sur les étals des marchés, certains commerçants ont tenté de contourner ces mesures en invoquant la nécessité d’écouler leurs stocks existants. Cependant, l’engagement sans faille des équipes du Ministère du Commerce a été clair. Des saisies massives de plus de 500 sacs de riz ont été effectuées et plusieurs boutiques ont été scellées.

Pour approfondir :   Chantal Biya : « Nos enfants sont une chance pour l’Afrique »

Un numéro vert pour signaler les abus

Le Délégué régional du ministère du Commerce pour la région du Centre, Alain Romuald Ombédé Nama, a souligné au micro de la CRTV, la détermination des équipes sur le terrain pour détecter toute tentative de non-respect des prix officiels. Dans le contexte d’une inflation croissante, le gouvernement, par le biais du Ministère du Commerce, s’efforce d’atténuer l’impact sur les consommateurs en abaissant les prix des produits de première nécessité.

Pour approfondir :   Crise anglophone : un général ambazonien en fuite

Ces opérations musclées, prescrites par Luc Magloire Mbarga Atangana, doivent se poursuivre sur le terrain afin de ramener tous les commerces ne respectant pas ces mesures à l’ordre. Les consommateurs sont également invités à signaler tout abus ou pratique frauduleuse aux services du ministère du Commerce en appelant le numéro vert 1502.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cabral pcrn

Le fondateur du PCRN convoque un congrès pour régler la crise interne au parti, le camp Cabral Libii désapprouve

Mora

Le sous-préfet de Mora décède dans des circonstances floues