in

Hausse des prix de la bière : le gouvernement refuse et propose cette autre solution

Le ministre du Commerce a annoncé une réorganisation du secteur brassicole, a appris Lebledparle.com.

Alcool
Les bières et Soda en vente au Cameroun-DR

Le gouvernement camerounais a tranché : il n’y aura pas d’augmentation des prix de la bière. C’est la décision prise lors d’une réunion tenue le jeudi 16 mai 2024 à Yaoundé, entre Luc Magloire Mbarga Atangana et les acteurs de la filière boissons. Une décision qui va à l’encontre des attentes des distributeurs et des brasseurs. Le Syndicat national des distributeurs de boissons hygiéniques du Cameroun (Synasdibohycam) et le Syndicat national des exploitants des débits de boissons du Cameroun (Synedeboc) avaient en effet exprimé leur volonté d‘augmenter unilatéralement les prix des boissons.

La Société anonyme des boissons du Cameroun (SABC), qui détient 80% des parts de marché, affirmait que les prix des boissons avaient déjà augmenté sur le marché. Mais cette hausse non officielle ne bénéficiait ni à l’ensemble de la filière ni aux producteurs. Le gouvernement estime que la question des prix n’est qu’un aspect parmi de nombreux défis auxquels est confronté le secteur brassicole. Pour le Mincommerce, il est urgent de procéder à une réorganisation complète du secteur, notamment en vue des défis futurs liés à la libéralisation du commerce dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Le ministre a donc annoncé l’organisation d’une réunion élargie dans un mois. Cette réunion réunira les parties prenantes et les administrations compétentes afin de discuter de solutions à long terme pour le secteur brassicole camerounais.

Pour approfondir :   Enterrement d’une dame vivante à Batibo : L'injonction de Paul Atanga Nji au gouverneur du Nord-Ouest

Le prix reste le même

L’absence de réorganisation pourrait avoir des conséquences économiques désastreuses, selon le ministre du Commerce. Il craint notamment la disparition de pans entiers du secteur de la production et de la distribution. Cette décision du gouvernement est saluée par les consommateurs. Mais elle suscite l’inquiétude des distributeurs et des brasseurs, qui craignent pour leur avenir. Des solutions plus concrètes seront issues de la réunion élargie annoncée par le ministre. En attendant, les prix de la bière au Cameroun devraient rester stables.

Pour approfondir :   Patrice Nganang tacle Wilfried Ekanga : « Ekanga est-il un lecteur de machiavel comme Biya ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

David Eboutou soutient Christian Fouelefack

David Eboutou : « Christian Fouelefack est un homme fondamentalement pacifiste »

Libii Cabral C2

Voici pourquoi Cabral Libii doit rester le président légitime du PCRN selon cet homme politique