in

[Point de vue] Paul Biya L’inqualifiable Diplomate

Le président de la transition tchadienne, Mahamat Idriss Déby, a reçu le mercredi 26 avril 2023, le secrétaire général de la présidence camerounaise, Ferdinand Ngoh Ngoh. Une visite qui intervient en pleine brouille diplomatique entre les deux pays, sur fond de conflit autour de l’actionnariat de l’oléoduc qui transporte le pétrole tchadien vers le Cameroun. Le 20 avril, Ndjamena a rappelé son ambassadeur à Yaoundé pour consultations. Dans une publication sur son compte Facebook, le militant du RDPC salue la diplomatie camerounaise portée par celui qui incarne ce domaine qui lui est réservé.

Ngoh Ngoh Ferdinand Tchad

Lebledparle.com vous propose le texte intégral du communicant du RDPC

« Sa prompte réponse au pays ami du Tchad sur l’affaire Savannah Energy a surpris les délictueux des réseaux sociaux. Pourtant, le président Paul Biya est fidèle en amitié, surtout pour les pays amis, d’autant plus que  le Tchad est un pays stratégique dans la lutte contre Boko Haram. Le malentendu n’a duré que quelques heures, le temps d’une audience du président de transition Idriss Mahamat du Tchad avec M. Ferdinand Ngoh Ngoh, SGPR du Cameroun. L’accueil et la franchise des débats ont démontré toute l’amitié des deux pays. Ce malentendu ne sera qu’un lointain souvenir. Le président Paul Biya est ainsi. Le père de la diplomatie silencieuse et efficace a toujours pris le contre-pied des thuriféraires du Clash, de l’affrontement et de la réciprocité diplomatique. Les orgueilleux se seraient attendus à une réplique. Que Nenni. Le Président Paul Biya connait très bien son rôle de leader d’Afrique Centrale et Doyen d’âge. Il doit montrer la voie et rassembler autour des enjeux et des intérêts communs. Quand l’adrénaline monte d’un cran, il applique la pommade. Ce fut le cas de la Guinnée Équatoriale, qui au plus fort des querelles avec le Cameroun, il a réagi par un contrat de partenariat avec ce pays ami pour montrer de visu comment les pays du Sud et surtout frontaliers doivent se comporter.   Les victoires de la diplomatie silencieuse du président Paul Biya sont légion. Sa dernière réception au premier plan par le président Biden et l’arrestation des commanditaires ambazoniens sont un exemple. Le déplacement de Emmanuel Macron et de plusieurs personnalités du monde pour le Cameroun sont un exemple patent d’un président très respecté dans l’échiquier international et dont l’avis compte. Le père de la diversité des partenariats en Afrique sait organiser les équilibres des enjeux et intérêts multilatéraux qui profitent au Cameroun. La diplomatie silencieuse contre  le terrorisme de Boko Haram et la crise anglophone est un succès éclatant. Nous avons encore à apprendre du Doyen, le sage Africain SE Paul Biya ».

Pour approfondir :   Tribune : Jean De Dieu Momo fait le bilan des 38 ans de règne de Paul Biya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Belinga

Affaire Martinez Zogo : Jean Pierre Amougou Belinga va rester en prison

Parfait Siki Awono

Cour d’appel du Centre : le journaliste Parfait Siki est libre