in

Pénurie de kits de traitement des diabétiques : Le cri de détresse de Serge Espoir Matomba

D’après le Premier secrétaire du PURS, la Covid-19 ne devrait en aucun cas amener à faire abstraction des autres pathologies dont souffrent les Camerounais. Il l’a indiqué dans une chronique partagée le mercredi 19 août 2020 en réaction à la rupture des kits de traitement du diabète à l’Hopital régional d’Ebolewa. Lisez plutôt.

Serge Espoir Matomba (c) Droits réservés

La Covid-19 doit-elle nous faire oublier les autres maladies ?

Hôpital Régional d’Ebolowa. Les échos qui nous parviennent de ce côté sont préoccupants. La prise en charge des personnes souffrant du diabète et supposées bénéficier d’une hémodialyse sont aux abois. Le centre régional dédié à cet effet les repousse.

Débordement par rapport à la capacité d’accueil ? Pénurie de kits de traitement ou dysfonctionnement technique ?

Rien n’interdit ni n’empêche en tout cas les responsables de cette institution de discuter du problème avec les patients ? Certains seraient partis de Yaoundé où le Centre hospitalier universitaire, le CHU ne peut plus les satisfaire.

Comment en arrive-t-on à un tel degré de légèreté et de négligence au point de se surprendre à court de logistique pour les soins ? Quand apprendrons-nous à anticiper, à prévoir et à rester sérieux dans la durée ?

Ces éternels recommencements et tâtonnements sont tout simplement inacceptables.

On ne peut pas se permettre de jouer avec la santé des personnes à ce point. Il y a certes la Covid19 avec laquelle on n’en a pas encore fini. Mais y est-on plus concentré parce que beaucoup d’argent y circule ou par souci pour les compatriotes ? Sinon comment expliquer que d’autres en soient à la porte de la mort faute de soins à leur apporter ? Y a-t-il des morts de suites de maladie plus importantes que d’autres ?

La covid19 nous a certes surpris. Soit !

Mais le diabète et l’hémodialyse aussi ?

Nous ne pouvons plus continuer avec ces atermoiements qui nous font reculer plusieurs années en arrière.

Notre système de santé mérite une réforme globale de fonds. De son plateau technique en passant par sa carte sanitaire, la disponibilité  des infrastructures , la réforme de la structure des soins , le parcours du médicament et des dispositifs de santé. Le personnel en charge de ce secteur doit également rester professionnel et faire davantage preuve de conscience comme cela a été le cas il y a quelques semaines avec le coronavirus.

Résoudre les problèmes du diabète si celui du VIH SIDA doit se déclencher demain fera-t-il sérieux ? À ce Gouvernement de voir et au peuple d’en être les témoins.

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul 9 + 1 =

GIPHY App Key not set. Please check settings

Les nouvelles programmations des éliminatoires de la CAN 2022 et de la Coupe du monde sont connues

En 52 ans, le Mali a connu 4 coups d’Etat, tous survenus un mardi