in

[Opinion] Jim Noah : « L’opposition doit s’unir pour battre Franck Biya en 2025 »

Dans une tribune publiée le mardi 28 mars sur Facebook, Jim Noah, militant du Pcrn fait une analyse pour inviter l’opposition à faire bloc pour battre Franck Biya en 2025, s’il est candidat à la présidentielle. Lebledparle.com vous propose de lire la réflexion intégrale.

Franck Biya Kamto Libii

Paul Biya C’est Un Patron En Politique: L’opposition Doit Prendre La Mesure Du Combat Contre Cet Adversaire Géant Pour Espérer Battre Franck Emmanuel Biya En 2025.

Ce n’est plus un secret pour personne; Monsieur Emmanuel Biya sera candidat. Ce matin, un aîné que je respecte beaucoup à fait un post avec l’effigie de Monsieur Franck Emmanuel Biya. Dans ce post, il disait « non à la succession dynastique; le Cameroun n’est pas un royaume » fin de citation. La réponse que je lui ai donné m’a poussé à faire ce petit post. Je lui ai rétorqué qu’il ne s’agirait aucunement d’une dynastie si Monsieur Franck Emmanuel Biya venait au pouvoir par une élection puisqu’il remplit toutes les conditions que la législation électorale requiert. Il a 35 ans, il est camerounais, il parle au moins Français. C’est largement suffisant pour qu’il soit candidat. S’il venait à se présenter il risque de gagner sans avoir à recourir à la Fraude électorale. Observez comment le Président Biya a mis les choses en place depuis 2013.

La constitution de 1996 au Cameroun avait prévu que les institutions républicaines seront créées de manière progressive. Cette progressivité obéissait à quoi au vrai sens ? A rien puisque rien ne bloquait. Le SÉNAT, Le Conseil Constitutionnelle par exemple sont deux institutions qui étaient déjà constitutionnelles des années avant d’être mises en place. Il fallait quoi pour que le sénat soit opérationnelle puisque tout était déjà en place pour que le Cameroun ait son SÉNAT les communes et leurs conseils municipaux donc les conseillers municipaux aussi existaient déjà il n y’aurait eu aucun souci pour organiser une élection sénatoriale. DECRET N° 93/321 DU 25 NOVEMBRE 1993 Portant création des communes urbaines et rurales était pourtant déjà sorti mais mais ce n’est qu’en 2013 que le SÉNAT voit le jour au Cameroun ce décret ne tombe qu’en 1993 pourtant la commune existe au Cameroun depuis 1941.

En 2014, une loi luttant contre les actes terrorisme est sorti pour punir les actes de terrorisme. Loi n°2014-28 du 23 décembre 2014 portant répression des actes de terrorisme. Cette loi est capable d’assimiler une simple marche de contestation électorale à une activité de terrorisme.

Pour approfondir :   [Tribune] Amedée Touko : « Le MRC doit cesser d'être cette belle fille adulée par un amant qui lui reproche paradoxalement tout et n'importe quoi »

Ce n’est qu’en 2018 que le Conseil Constitutionnel est mis en place pourtant c’est depuis 1996 que la constitution l’avait consacré et c’est par la Loi N°2004/004 du 21 avril 2004 que son organisation et son fonctionnement ont vu le jour. Quel calcule politique !?  Celui qui sensé dire «  IRRECEVABLE » est déjà en place en cas de contentieux post électoral. Ce contentieux ne porte même pas sur le résultat des élections. Le conseil ne peut même pas changer le résultat d’une élection s’il y’a contestation du résultat.

La Décentralisation était déjà prévue par la constitution de 1996 mais ce n’est qu’en 2004 que la loi No 2004/017 portant son orientation a vu le jour. C’est seulement en 2019 que le code de la décentralisation a vu le jour. En effet il fallait d’abord finir avec le SÉNAT qui au vrai sens est le représentant constitutionnel de toutes les communes et de toutes les régions au Cameroun avant mettre en place les régions.

Franck Biya était dans l’anonymat ; il semble qu’il est un monsieur très discret… mais depuis 2018, il est partout et assiste à tout et pour la première fois, il s’est au couleur du RDPC en 2023 lors d’une visite hautement politique dans le septentrion. Selon des sources concordantes, avant l’assassinat de Martinez Zogo, il prévoyait faire une visite avec tous les chefs traditionnels et les élites de la LEKIE ; un an avant, il a fait sa tournée dans le NOUN pour renforcer l’alliance avec la dynastie BAMUM.  Il semble que c’est lui le candidat du consensus dans le Rdpc.

Le Rdpc a 316 communes sur 360 au Cameroun depuis 2020. Le Rdpc a 152 députés sur 180, près de 900 conseillers régionaux/900. Le Rdpc même si c’est par fraude à de fait tous les 10 conseils Régionaux du Cameroun. Les lois ont été taillées sur mesure que tout est fait pour ce parti politique ait une majorité écrasante partout et to je ce qui a trait à une élection au Cameroun. C’est le seul Parti politique qui est représenté sur toute l’étendue du Territoire. Vous pensez vraiment que Franck Biya Aura à frauder pour gagner une élection au Cameroun ? Moi je ne pense pas. Pour dire vrai, je ne crois pas que si Franck Biya venait à être le candidat du consensus comme cela se dessine, il serait battu à une élection au Cameroun. Tout avait déjà été prévu.

Pour approfondir :   Tribune : « Kamto est bien en prison, ça fait tourner la tontine »

Ce déroulement ne visait qu’une seule chose: garantir la succession à un candidat du Rdpc. En réalité c’est ça le rôle principal d’un parti politique.

Ce que l’opposition doit faire.

Malgré les accusations de fraude électorale en faveur du Rdpc en 2018, l’opposition a pu avoir 29% pourtant elle était allée en rangs dispersées. Une union de l’opposition autour d’un candidat du consensus aussi ferait l’affaire. Plusieurs camerounais indécis feront un vote utile. Un vote de la raison et cela pourrait donner un peu plus de 50% à l’opposition avec beaucoup de travail et d’efforts. Les progressistes et même opposants dans cet appareil politique qui ne demandent  qu’à être rassurés par l’opposition pourraient aussi lui apporter leur soutien.

Bref, Il faut seulement s’unir c’est ça et rien d’autre ! Union c’est mieux. C’est d’ailleurs la démarche que le Président Cabral Libii a commencé depuis 2018 lorsqu’il parlait des primaires de l’opposition ou encore une élection entre candidat de l’opposition qui aurait permis à l’opposition de se ranger derrière un seul.  Il est temps de remettre cette possibilité sur la table sinon, Franck Emmanuel Biya passera avec une victoire écrasante.

Jim Noah

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Owona Nguini 2 came

Owona Nguini : « Le moteur que Rigobert Song teste sera puissant »

Rigobert Song lions

Owona Nguini : « Il faut maintenir Rigobert Song comme manageur-sélectionneur des lions indomptables »