in

Nouvelle distinction littéraire pour l’écrivaine Djaïli Amadou Amal

Djaili Goncourt Orient

Finaliste malheureuse du « prix Goncourt 2020 », l’auteure de « Les impatientes » a remporté quelques jours plus tard le prix Goncourt des Lycéens. Ce mardi, 8 décembre 2020, la native de Maroua vient de remplir son armée à trophées d’une nouvelle distinction littéraire en occurrence : « le Choix Goncourt de l’Orient ».


Djaili Goncourt Orient
 Djaïli Amadou Amal (c) Droits réservés

L’écrivaine Djaïli Amadou Amal a obtenu ce mardi 08 décembre le prix littéraire « Le Choix Goncourt de l’Orient » pour son roman « Les Impatientes ». Le prix est décerné à l’issue d’un concours organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie au Moyen-Orient en partenariat avec l’Institut français du Liban.

« Le Choix Goncourt de l’Orient » implique 29 universités issues de 10 pays de la région Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Djibouti, Égypte, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Palestine, Soudan, Syrie). Son objectif est de permettre aux 35 jurys étudiants formés au sein des universités de lire et de choisir un ouvrage parmi la deuxième sélection de l’Académie Goncourt.

Un Goncourt de perdu, deux de gagnés

Le roman «Les impatientes» de Djaïli Amadou Amal a échoué en finale du prestigieux « prix Goucourt 2020 » remporté par Hervé Le Tellier, auteur de « L’anomalie ». A la suite de cet échec, l’écrivaine camerounaise s’est adjugée le « prix Goncourt des lycéens 2020 » avant de décrocher ce jour, celui de l’Orient. Une récompense qui permet à la lauréate du prix de bénéficier d’une traduction de son ouvrage en langue arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Muna kill

Cameroun : Un enseignant accusé d’avoir ôté la vie à un élève à Bagangté

maurice kamto mrc 1

Cameroun : Le gouvernement déconfine Maurice Kamto