in

Cameroun : Le gouvernement déconfine Maurice Kamto

maurice kamto mrc 1

Confirmé depuis le 22 septembre 2020 à la suite des marches d’appel au départ de Paul Biya dans certaines parties de l’étendue du territoire du Cameroun, le gouvernement vient de décider de la levée de mesure de confinement du leader du MRC.


maurice kamto mrc 1
Maurice Kamto – capture vidéo

Dans un communiqué rendu public le mardi 08 décembre 2020, le gouvernement se prononce sur la situation du MRC et annonce des réajustements. « Le gouvernement porte par ailleurs à la connaissance de l’opinion qu’avec la tenue effective des élections régionales et le calme qui règne dans le pays, il a été décidé du réajustement des mesures prises pour mettre en échec le mouvement insurrectionnel lancé par le MRC le 22 septembre 2020 », peut-on lire dans le communiqué.

Selon des sources concordantes, les forces de sécurité postées devant le domicile du président national du Mrc depuis le 21 septembre sont en train de lever le camp.

Pour approfondir :   Décrets : Paul Biya est-il également le premier hors-la-loi du Cameroun ?

Le gouvernement affirme la poursuite des procédures judiciaires et que les gens vont continuer à être libéré au fur et à mesure de l’évolution des procédures judiciaires et de l’implication des personnes arrêtés dans le cadre de la marche du MRC.

« La situation du leader du MRC et de son parti continuera de faire l’objet d’un examen attentif par les instances judiciaires et administratives compétentes et les développements y afférents seront portés à la connaissance de l’opinion publique en temps opportun », ajoute le communiqué.

Le militant du MRC, Pierre Emmanuel Binyam, dit que le gouvernement avoue sa forfaiture autour de la séquestration de Maurice Kamto. « Voilà un gouvernement qui avoue devant le monde entier qu’il n’y avait aucun fondement juridique sur l’assignation à résidence surveillée du Président Élu Kamto. Ce régime confirme leur barbarie au mépris de toutes les lois de la République. Une dictature à la birmane. Écoutez donc moi bien : Qui tue par l’épée mourra par l’épée. Votre dictature est à l’origine de votre chute. Vos jours sont comptés. Tic tac tic tac ….. », écrit communicant du MRC sur Facebook.

Pour approfondir :   Martin Ahanda à propos des obsèques traditionnelles de Mgr Bala : « on procèdera à des rites qui vont participer à la manifestation de la vérité »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Djaili Goncourt Orient

Nouvelle distinction littéraire pour l’écrivaine Djaïli Amadou Amal

DD Essoo

Dieudonné Essomba analyse les élections régionales du 6 décembre 2020