in

Nouveau rebondissement dans l’affaire du décès controversé de Pascal Tedongmo

Le cadre comptable d’une société Agroalimentaire bien connue basée à Bonabéri à Douala retrouvé mort dans sa voiture le 14 octobre 2020. Nous vous informions le 20 octobre dernier que le rapport médico-légal a conclu à une « mort suspecte » recommandant une autopsie et faisant obstacle à l’inhumation.

Dans notre article, nous indiquions par ailleurs que des responsables de l’entreprise tentent d’amener la famille à désister afin de faire inhumer la défunt samedi prochain. Cette intention se matérialise désormais.

Dans un procès-verbal de main levée judiciaire aux fins d’inhumation, la brigade de gendarmerie de Dog Bong prétend que le médecin légiste Docteur Patricia Kom Njomgang aurait plutôt constaté une mort naturelle des suites d’arrêt cardiaque.

Le bridage de Dog Bong prétend par ailleurs que le constat du décès aurait été fait à l’hôpital de district de Deido alors que tout se passe à l’hôpital Ad-lucem à Sable. Un curieux revirement qui confirme une volonté de masquer la vérité sur ce décès controversé. Jointe au téléphone, le Docteur Kom cité dans le procès-verbal annonce une plainte pour diffamation contre les auteurs de ces déclarations infondées à son encontre.

Pour approfondir :   Plusieurs localités du Nord-Ouest plongées dans le noir depuis environ six mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minresi artemesia

Lutte contre la Covid-19: de l’Artemisia made in Cameroon pour tous!

Cameroun : Mouvement d’humeur à l’Université de Dschang