in ,

Narcisse Mouelle Kombi explique à Samuel Eto’o pourquoi les sélectionneurs proposés par la Fecafoot n’ont pas été choisis

Selon le ministre des Sports, les prétentions financières des profils soumis par la Fédération camerounaise de football correspondent à des sommes jamais payés par l’Etat dans l’histoire de la sélection nationale.

Eto Kombi
Samuel Eto'o-Narcisse Mouelle Kombi (c) Droits réservés

Le Ministre des Sports indique dans sa correspondance à Fecafoot qu’une trentaine de candidatures ont été reçues et examinées, parmi lesquelles les trois propositions soumises par l’instance faîtière du football camerounais. Celles-ci ont été jugées trop onéreuses, selon les mots de Narcisse Mouelle Kombi.

« Il n’est pas sans intérêt de signaler que les trois (03) candidatures soumises par vos soins, présentaient chacune des prétentions salariales exorbitantes, variant d’environ 1 milliard (1.500.000 euros) à 1,6 milliard de FCFA (2.500.000 euros) de rémunération (hors primes diverses) par an, soit respectivement en moyenne de 82 000 000 FCFA à 132 000 000 FCFA par mois. Ce qui représente des montants excessifs jamais payés à un quelconque entraîneur dans l’histoire des Lions indomptables. De plus, l’exigence formulée par vous relative à la mise à disposition des moyens financiers et logistiques deux semaines avant la prise de fonction éventuelle des candidats présentés par la FECAFOOT, rendait difficilement soutenables et rédhibitoires pour ne pas dire dissuasives leurs prétentions salariales, au vu de fortes contraintes budgétaires actuelles de l’Etat. Ceci, d’autant plus que tous les autres candidats avec des qualifications équivalentes, formulaient des demandes financières de loin plus modestes et logiquement plus raisonnables et soutenables », détaille le Minsep.

Pour approfondir :   Autoroute Yaoundé-Nsimalen : le coût de la section 2 estimé à plus de 379 milliards

Vers une réconciliation entre les deux parties?

Dans sa correspondance, le ministre a émis le vœu que la Fecafoot et le Minsep puisse travailler de concert pour ramener la sélection nationale sur de bons rails. En rappel, Samuel Eto’o a annoncé qu’il n’avait pas l’intention de valider le nouveau staff des Lions indomptables. Sans l’aval de la Fédération, la Fifa pourrait ne pas reconnaître cet encadrement technique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quartier de PK5 à ‪‎Bangui‬, forte présence des soldats français et de la Minusca après des échanges de tirs avec un groupe d'hommes armés qui tentent de perturber le référendum le 13 décembre 2015. (VOA Afrique/Tatiana Mossot)

[Opinion] : La mise en place par la MINUSCA du service de déminage en RCA

Ponce Eto

Lady Ponce prend la défense de Samuel Eto’o et critique le gouvernement