in

Mathias Eric Owona Nguini dénonce la campagne de diabolisation de Samuel Eto’o et Rigobert Song

L’universitaire et acteur sportif a commis un texte sur sa page Facebook, le mardi 06 juin 2023 pour s’indigner contre la campagne cybernétique de diabolisation de Samuel Eto’o, président de la Fecafoot, ainsi que le Manager Sélectionneur des lions indomptables, l’ancien capitaine Rigobert Song Bahanag.

Samuel Eto'o et Rigobert Song
Samuel Eto'o et Rigobert Song (c) DR

Lebledparle.com vous propose de lire l’intégralité de l’argumentaire du sociopolitiste.

Que les lions indomptables ne soient pas encore parvenus de manière irréversible à un niveau de haute compétitivité garantie, ne saurait être le prétexte pour entretenir une véritable campagne de diabolisation contre Rigobert Song et surtout Samuel Eto’o, qui est activée par quelques intérêts que voici.

  1. les détracteurs résolus et indécrottables de Samuel Eto’o hostiles à toute action venant de sa part au sein de la fédération camerounaise de football.
  2. les anciens alliés de Samuel Eto’o dans la contestation des dirigeants passés de la Fecafoot qui estiment qu’il ne les a pas cooptés dans les cercles de sa gouvernance fédérale.
  3. les lobbies de l’opposition Mrciste qui en veulent à Eto’o d’avoir assumé son soutien du renouveau.

4- les lobbies d’entraineurs locaux qui en veulent à Eto’o d’avoir promu fortement des anciens lions indomptables a la tête des sélections nationales à leur détriment.

5- les sociétés  et agences de placement des joueurs qui manœuvrent pour imposer à Song leurs joueurs dans les lions et accusent le coach et son staff de recevoir des subsides de groupes concurrents pour placer leurs joueurs à eux.

6-  des coteries proches de certains joueurs ayant été souvent entraîneurs intérimaires ou adjoints qui convoitent le poste de Song en raison des niches d’intérêts associées à la gestion de la position de manager sélectionneur. Certains n’ont pas digéré leur mise à l’ écart et estiment avoir un profil plus convaincant que Rigo Song pour assumer cette fonction.

Pour approfondir :   Fin de visite de travail au Cameroun du commandant de la force Minusca

7- certains anciens des lions paradoxalement proches de la direction fédérale souvent appelés à donner un coup de main, mais qui désirent secrètement devenir manager sélectionneur et savonnent la planche à Rigo.

8 – des médiateurs et influenceurs sportifs (journalistes sportifs, analystes sportifs ou commentateurs) soucieux de bénéficier des faveurs du président fédéral et de son exécutif, mais non (encore) satisfaits autant que de francs-tireurs se posant en donneurs de leçons narcissiques.

9- des médiateurs et influenceurs sportifs journalistes sportifs analystes sportifs ou commentateurs sportifs) instrumentalisés par des officines d’intérêt politiques (partis ou factions soupçonnant Eto’o d’ambitions présidentielles) ou politico-sportifs (managers ou agents irrités par la non-prise en compte de leurs joueurs dans la sélection nationale fanion).

10- des fans de bonne foi  dans leur critique des insuffisances actuelles des lions mais peu au fait du sens  des intrigues ,manœuvres et grenouillages travaillant à faire échouer Rigo  Song pour obtenir son éviction) et à obstruer son travail effectif de rodage et de démarrage d’une nouvelle machine de guerre

Pour approfondir :   Cameroun : Un homme déterre les ossements de son père dans le Bamboutos  

Ce que Song a comme objectifs importants, c’est de nous qualifier pour la Can Côte d’Ivoire 2024 puis de la gagner. C’est seulement s’il ne remplit pas au moins le premier de ses objectifs, qu’on peut l’évincer de sa position de manager sélectionneur. Le reste n’a même pas de sens !!!

L’esprit lugubre de la sorcellerie autophage existe chez nous. Je les vois serrant le postérieur en souhaitant que le Burundi nous élimine de la Can côte d’ivoire 2024 pour qu’Eto’o démissionne et  que Song soit limogé. Les plus fous espèrent que ça fera partir le président Biya et le Rdpc !!!On appelle le malheur sur la sélection nationale parce qu’on n’aime pas ceux qui tiennent les commandes. Dans l’esprit de ces drogués du factionnalisme et du clanisme, mieux le ça – gâte -ça gâte si ce n’est pas leur réseau qui est au contrôle !!! C’est la viralisation de la véhémence des ntaahlibans.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zack des Zack

Zack des Zacks menacée d’empoisonnement une deuxième fois

Anguissa

Zambo Anguissa présente enfin sa femme ?