in

Marlène EMVOUTOU, ’’l’apôtre’’ qui veut défier Iya MOHAMED à la tête de la FECAFOOT

A seulement 30 ans, cette spécialiste du markéting sportif qui a longuement travaillé dans le projet ASPIRE, une académie de football Qatarien, en tant que DG de la branche camerounaise, se lance désormais à la conquête de la présidence de la Fédération Camerounaise de Football

(FECAFOOT), pour selon elle ‘‘moderniser le football camerounais’’.

Marlene Emvoutou640

Le renouvellement des équipes dirigeantes de la FECAFOOT est prévu pour Mai 2013, avec comme principal poste la présidence, occupée par Iya MOHAMED depuis près de 14 ans déjà. Et à ce jour, ils ne sont pas encore visibles ceux qui souhaitent défier le maître, sinon une seule : Le Dr Marlène EMVOUTOU ‘‘C’est depuis 06ans que je porte ce désir (…) c’est la manifestation de mon passé’’. A-t-elle expliqué à nos confrères de l’Arène du dimanche 18 Novembre sur Canal2 international. Elle, qui a longuement travaillé dans de nombreux projets sportifs, notamment le football jeune à travers le monde: Brésil; Inde; Guinée; Qatar…

 

Son projet

 

Et ‘‘l’apôtre de la modernisation du football camerounais’’ a dans sa gibecière, 25 propositions pour faire du football camerounais ‘‘un projet de société et surtout un projet humain’’ précise-t-elle à nos confrères. Et en le parcourant on note que la futur candidate à la présidence de la FECAFOOT souhaite, définir un plan markéting efficient pour rapporter de l’argent à la FECAFOOT, afin de réaliser de nombreux projets. Et ce qui lui tien très à cœur ce sont les infrastructures. Dans un partenariat privé-public, elle souhaite réhabiliter 100 stades municipaux soient les petits aires de jeux de quartiers, ceci à la hauteur de 15 millions de FCFA chacun.

Pour approfondir :   CHAN2020 : Un Rwanda renversant se qualifie dans un match fou face au Togo !

 

La jeune Dame vise gros, elle souhaite également investir dans la création d’une chaine de télé et de Radio de la FECAFOOT pour valoriser le football local tout en rapportant plus d’argent aux clubs. 20 millions de FCFA pour la mise en place d’un site web, une sorte de base de données qui permettra par exemple aux footballeurs d’’entrer facilement en possession de leur attestation, CV, données statistiques…

 

Autre proposition forte, la suppression des primes automatiques en équipes nationales. Des primes qui selon elle, seront utilisées dans le développement du football jeune. De plus, désormais, ces sélections nationales devront être constituées à 88% des joueurs évoluant dans les championnats locaux. Les joueurs professionnels qui constitueront les12% restants seront choisis par vote du public via un numéro vert mis en place pour la circonstance. Et concernant le football jeune, puisqu’elle est une spécialiste, Marlène EMVOUTOU souhaite instaurer un système de Licence Biométrique qui serait gratuite pour tous les enfants de 06 à 16ans qui présenteront au préalable un certificat de scolarité, ceci dans l’optique de limiter tous ce qu’on a pu noter ces dernières années comme fraudes au niveau des âges et aussi assurer une fin de carrière paisible à ces derniers.  »La campagne sera longue. Je me prépare à encaisser des coups. Ce ne sera pas facile » , reconnaît cette ressortissante d’Ebolowa chez cameroon Tribune.

Pour approfondir :   Affaire Gervais Mendo Ze : Lettre incendiaire de Marlène Emvoutou à David Eboutou


 

C’est donc une jeune femme sûre d’elle et surtout de ses soutiens à travers le monde entier et sur place au pays qui espère faire ce que Kadji, Nkou’ou Mvondo ou Tchamtcheu n’ont pas pus depuis de longue années, c’est-à-dire détrôner le maître  Iya Moyamed.


Vos commentaires ici



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Uruguay : José Mujica le parfait exemple à suivre - www.lebledparle.com

Uruguay : José Mujica le parfait exemple à suivre ( VIDEO)

Coupe du Cameroun: Unisport de Bafang et New Star, menacés de sanctions