in

Discours haineux contre les personnalités publiques sur les réseaux sociaux : le ministère de la Communication tape du poing sur la table!

Le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, déplore l’utilisation des réseaux sociaux et des médias pour propager des propos injurieux et diffamatoires à l’égard de personnalités publiques, notamment la première Dame, Chantal Biya.

Mincom Sadi
René Sadi donne la position du Cameroun sur le coup d'Etat au Gabon-DR

Dans une mise au point rendue publique le 8 février, René Sadi a condamné fermement ces attaques, qualifiant les auteurs de tels propos d’indécents et menaçant de prendre des mesures appropriées à leur encontre. Bien que le ministre n’ait pas spécifié l’incident exact qui a suscité cette réaction, il semblerait que ces propos injurieux soient attribués à Marlène Emvoutou, une personnalité médiatique camerounaise, dans une audio devenue virale. Ces commentaires ont été perçus comme dépassant les limites de la liberté d’expression et ont été considérés comme une attaque personnelle et irrespectueuse envers la première Dame, qui est considérée comme un symbole national.

La liberté d’expression ne donne pas tous les droits

A la suite du ministre, l’Observatoire des médias au ministère de la Communication, souligne que le gouvernement est depuis longtemps préoccupé par l’augmentation des discours haineux et des attaques contre les personnalités publiques. Ces propos injurieux contre la première Dame ont été perçus comme dépassant une limite critique, incitant ainsi le gouvernement à réagir de manière ferme. Dans sa déclaration, le ministre a averti que des mesures seraient prises à l’encontre des auteurs de tels propos, où qu’ils se trouvent. Cette mise en garde vise à dissuader toute personne de propager des discours diffamatoires ou irrespectueux à l’égard des personnalités publiques sous le prétexte de « la liberté d’expression » au Cameroun.

Pour approfondir :   Marches du 22 septembre : Dieudonné Essomba démontre que c’est une « pure manipulation des membres du Gouvernement »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Harouna

Un nouveau DG à la tête de la Sonara !

Biya Etoo

Fecafoot : la gestion de Samuel Eto’o dans le collimateur de Paul Biya