in ,

Marc Brys définitivement viré de la tête des lions indomptables après le scandale ! (Exclusif)

Plusieurs informations parvenues à la rédaction de votre média Lebledparle.com indiqueraient que Samuel Eto’o ne souhaite plus entendre parler de l’entraineur belge. Le président de la fédération vient de nommer un nouveau staff pour accompagner les lions indomoptables lors des prochaines échéances.

Samuel Eto'o et le ministre Kombi lors d'une rencontre en marge d'un match des lions (c) DR
Samuel Eto'o et le ministre Kombi lors d'une rencontre en marge d'un match des lions (c) DR

Martin Ndtoungou Mpile et David Pagou prennent la tête des lions indomptables par interim

En effet, dans un communiqué officiel de la Fecafoot :

  • Martin Ndtoungou Mpile est nommé Sélectionneur par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun par le comité d’urgence de la FECAFOOT
  • David Pagou est quant à lui nommé entraîneur adjoint
  • Dr Tinkeu Nguimgou Narcisse est nommé Préparateur physique par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun.

Mais avant de revenir sur ces nominations, retraçons le parcours d’une des journées les plus mouvementées du football camerounais de ces dernières années.

Ce matin, le siège de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) à Tsinga a été le théâtre d’un échange particulièrement tendu ce matin entre Samuel Eto’o, président de la FECAFOOT, Cyrille Tollo, conseiller technique n°2 du ministère des Sports (MINSEP), et Marc Brys, le nouvel entraîneur belge des Lions Indomptables.

Un affrontement verbal entre Samuel Eto’o et Cyrille Tollo

L’atmosphère s’est rapidement envenimée dès les premiers échanges. Samuel Eto’o, visiblement irrité par l’attitude de Cyrille Tollo, n’a pas mâché ses mots. « Ici vous n’avez pas parole. Quand je viens au ministère, je vous respecte. Ici, je suis le seul patron« , a-t-il déclaré avec une fermeté qui ne laissait aucun doute sur son autorité et son agacement. Le ton employé par Eto’o traduisait une frustration accumulée face à ce qu’il percevait comme une intrusion inappropriée du ministère dans les affaires de la FECAFOOT.

Cyrille Tollo, loin de se laisser intimider, a répondu avec la même véhémence : « Je vous interdis de me parler sur ce ton« . Cette réplique a intensifié la confrontation, les deux hommes campant fermement sur leurs positions respectives. Tollo, en tant que représentant du ministère, semblait décidé à ne pas se laisser dicter sa conduite, même dans l’enceinte de la FECAFOOT, une position qui a manifestement heurté Samuel Eto’o.

La scène a été également marquée par une montée de tensions , les échanges devenant de plus en plus acrimonieux. Les mots d’Eto’o reflétaient non seulement son mécontentement, mais aussi une revendication claire de l’autonomie de la FECAFOOT vis-à-vis du ministère des Sports comme le souligne les textes. Il s’agissait d’une déclaration de souveraineté institutionnelle, où Eto’o cherchait à réaffirmer le contrôle total de la FECAFOOT sur ses propres affaires, sans ingérence extérieure.

En parallèle, Cyrille Tollo, en défendant sa position, illustre le clivage existant entre les deux institutions. Son insistance à ne pas se laisser rabrouer dans les locaux de la FECAFOOT montre la détermination du ministère à exercer une certaine influence, même face à une résistance aussi forte que celle de Samuel Eto’o. Ce face-à-face verbal a fini de confirmer les profondes divisions et les enjeux de pouvoir qui traversent le football camerounais en ce moment.

Pour approfondir :   Thomas Tuchel donne des nouvelles de Choupo-Moting

Samuel Eto’o a laissé une chance à Marc Brys

Samuel Eto’o a pourtant souhaité la bienvennue de façon chaleureuse au sélectionneur le plus contesté de l’histoire des lions indomptables. Le président de la fédération indiqué Marc Brys qu’il était « chez lui ».

Après avoir expulsé Tollo, Samuel Eto’o a encore semblé vouloir laisser une chance au belge. Il a notamment demandé au coach de rester là s’il souhaitait travailler avec lui. Mais le coach a vite fait son choix. Ce dernier a indiqué à Eto’o que le camerounais a été entraineur seulement « 3 semaines« . Un comportement qui a d’ailleurs été commenté par Patrick Mboma sur les réseaux sociaux.

Mais ça a vite dégénéré …

S’adressant à Marc Brys, Samuel Eto’o a de son côté élevé la voix, critiquant le comportement du nouvel entraîneur et la gestion actuelle de la situation : « Arrêtez un peu ce bordel. Il est temps d’arrêter ce bordel. Ce n’est pas possible. Vous pensez que vous êtes dans quel pays, monsieur ? Vous pensez que je peux faire ça en Belgique ? » Des propos qui finissent d’illustrer la frustration de Samuel Eto’o face à ce qu’il perçoit comme un manque de respect et de coordination entre les différentes parties impliquées.

La confrontation s’est conclue par une opposition puisque Marc Brys a quitté les locaux de la FECAFOOT. Cet incident démontre s’il y’avait doute la profonde division et le climat de tension qui règne actuellement au sein de l’administration du football camerounais, exacerbés par la nomination contestée de Brys et les désaccords persistants entre la FECAFOOT et le ministère des Sports

Les lions indomptables sont perdus

Ce conflit s’inscrit dans une série de désaccords concernant la nomination de Marc Brys comme sélectionneur national, un choix imposé par le ministère des Sports sans consultation de la FECAFOOT, ce qui a engendré une résistance de la part de Samuel Eto’o et de son équipe. Le Premier ministre a même dû intervenir pour tenter de réconcilier les parties et assurer la préparation de l’équipe pour les prochains défis sportifs, notamment les qualifications pour la Coupe du Monde 2026. La situation actuelle a provoqué la tristesse de Benjamin Moukandjo sur les réseaux sociaux.

Pour approfondir :   Cameroun :Décès de l 'ancien international Louis-Paul Mfédé

Pour rappel, les camerounais avaient arraché leur billet pour la dernière coupe du monde dans un match à suspens contre l’Algérie où le sort avait joué en faveur des lions indomptables.

Marc Brys définitivement viré de la tête des lions indomptables ! (Exclusif)

(Mise à jour) Nous apprenons pendant la rédaction de ce papier les informations suivantes :
  • Martin Ndtoungou Mpile est nommé Sélectionneur par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun par le comité d’urgence de la FECAFOOT.
  • David Pagou est quant à lui nommé entraîneur adjoint
  • Dr Tinkeu Nguimgou Narcisse est nommé Préparateur physique par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun.

 

Martin Ndtoungou Mpile est nommé Sélectionneur par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun par le comité d’urgence de la FECAFOOT.
Martin Ndtoungou Mpile est nommé Sélectionneur par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun par le comité d’urgence de la FECAFOOT.

 

Dr Tinkeu Nguimgou Narcisse est nommé Préparateur physique par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun
Dr Tinkeu Nguimgou Narcisse est nommé Préparateur physique par intérim de l’équipe nationale A du Cameroun (c) Facefook

Selon une information exclusive parvenue dans la journée à la rédaction de Lebledparle.com, la FECAFOOT aurait décidé après l’altercation de ne plus travailler avec Marc Brys et envisageait déjà de le limoger dès que possible. D’ailleurs le communiqué de la fecafoot le laissait présager.

Samuel Eto’o n’a surtout pas apprécié le répondant du belge alors qu’il lui laissait une chance de travailler dans la concession. Nombreux sont les analystes du football à se demander ce que faisait encore le belge tout ce temps dans une position pourtant très fragile et au coeur des tensions. Un entraineur de renom aurait démissionné depuis le temps ! Un bénéfice pécunier ? … Peut-être, le coach belge a obtenu avec les lions indomptables du Cameroun, la meilleure visibilité de sa carrière d’entraineur.

Parallèlement, le ministre des Sports a convoqué la FECAFOOT à une importante réunion préparatoire aux deux matchs des Lions Indomptables contre le Cap-Vert et l’Angola. Cette réunion est supposée ce mercredi 29 mai à 14h dans la salle de conférence du ministère des Sports. Une réunion confortée par la chaine nationale, la CRTV qui a annoncé au journal télévisé de 20h30 que le sélectionneur resterait à son poste malgré ce limogeage.

Mise à jour 30/05/2024 :

Comme Lebledparle.com vous l’apprends dans les articles suivants, le staff nommé par Samuel Eto’o a démissionné et Marc Brys a retrouvé son poste.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mboma Eto

Patrick Mboma « se moque » de Marc Brys après sa rencontre tendue avec Samuel Eto’o

Marc Brys

Selon la CRTV, Marc Brys garde son poste malgré le « cafouillage à la Fecafoot »