in ,

Fecafoot : le compte rendu de la première rencontre ultra tendue entre Samuel Eto’o et Marc Brys

Staff du Minsep recalé au portail, altercation entre Cyrille Tollo et le Chef de protocole de la Fecafoot, Marc Brys grondé tel un enfant, la réunion entre Samuel Eto’o et le technicien belge n’a pas duré plus de 3 minutes. De mauvaise augure à l’approche de deux matchs couperets pour les Lions indomptables.

Brys Ndole
Samuel Eto'o froisse Marc Brys et Cyrille Tollo-DR

La relation entre le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, et le sélectionneur des Lions Indomptables, Marc Brys, nommé par le ministère des Sports, semble déjà bien mal engagée. La première rencontre entre les deux hommes, ce mardi matin au siège de la Fecafoot, s’est déroulée dans un climat électrique et n’a duré que trois minutes.

Dès leur arrivée, Marc Brys et son staff, nommés par le ministère des Sports, ont été confrontés à des tensions. Seuls le technicien belge et son assistant ont été autorisés à franchir le seuil de l’instance faîtière, tandis que les autres membres de l’encadrement, dont François Omam-Biyik, ont été priés de rester à l’extérieur. Une vidéo d’un échange très tendu entre Étienne Tamo, chef de protocole de la Fecafoot, et Cyrille Tollo, conseiller technique au Minsep, a d’ailleurs circulé sur les réseaux sociaux et fait actuellement la une de l’actualité camerounaise.

Marc Brys recadré par Samuel Eto’o

Après cette intervention musclée, Samuel Eto’o a finalement permis à l’ensemble du staff d’entrer. Mais la rencontre n’a duré que trois minutes. Elle s’est limitée à des échanges houleux entre Eto’o et Tollo, puis entre Eto’o et Marc Brys. Le président de la Fecafoot a finalement éconduit ses invités, clamant à cor et à cri être le patron de la fédération. Comme un air de déjà entendu, l’ancienne star du football camerounais a rappelé à Marc Brys, le grand joueur qu’il fut et que le belge n’a jamais été. Des propos qui ont suivi, les propos tout aussi difficiles du belge envers son patron. En effet, Marc Brys aurait indiqué à Samuel Eto’o que ce dernier a été entraineur seulement pendant « 3 semaines »

Pour approfondir :   Joseph Antoine Bell : « Les installations sportives se portent bien au Cameroun »

Après le départ de Brys et sa suite, Eto’o a demandé la convocation du Comité exécutif de l’instance qu’il préside. L’ancien capitaine des lions indomptables qui avait déjà fait des concessions pour accepter le sélectionneur actuel ne compte visiblement pas en faire davantage.

Cette première rencontre sur fond de tensions, laisse présager un avenir incertain pour les Lions Indomptables. A seulement quelques jours de deux matchs importants des éliminatoires du mondial 2026, l’équipe nationale camerounaise est déjà fragilisée par ces dissensions au niveau des organes décisionnels. 

Pour approfondir :   Lady Ponce : « Je n'ai jamais vu un camerounais fidèle »

Samuel Eto’o divise au sein de l’opinion publique camerounaise

La suite a donné a cette histoire est encore très floue. Ce que l’on peut dire avec certitude c’est que la présidence de Samuel Eto’o n’est pas de tout repos. L’ancien buteur des lions indomptables qui a toujours essayé d’innover pour le bonheur du peuple selon les promesses de sa campagne se heurtent connait  tant de remous.

En attendant, si de nombreux soutiens se sont déjà fait défenseurs du président de la fédération camerounaise, d’autres estiment que le meilleur buteur de l’histoire des lions indomptables est parti trop loin et n’a pas présenté une bonne image du pays. Pour sa part, Benjamin Moukandjo a estimé que tout cela était « triste à pleurer ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REVUE MBALO

La revue de presse camerounaise du mardi 28 mai 2024

bamenda ville

Bamenda : Au moins 02 candidats au GCE abattus ce matin