in

Lutte contre le Covid-19 : Des camerounais fixent leur prix du cache-nez de Cicam qui coute 1300 Fcfa

masque cicam

La Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam), qui avait annoncé mi-avril 2020 la production à grande échelle des masques de protection a mis en vente dès ce jeudi 7 mai, des kits normalisés en vue de protéger les populations contre la propagation du Coronavirus.


masque cicam
Masque de Cicam – DR

L’annonce est de la Direction commerciale et marketing de l’entreprise. Sur le mode d’usage, apprend-on,  ils seront lavables au moins 15 fois et réutilisables. S’agissant du coût il est vendu à raison de 1300 FCFA l’unité.

Dans les couloirs de Cicam, ce prix se justifie « l’Etat n’a pas subventionné la production du masque par Cicam. Il lui a donc demandé de vendre le tissu aux producteurs de masques »déclare une source.  Pour apaiser les tensions, l’on associe ce prix à la durée du masque « il coûte 1300 FCFA, lavable 15 fois. Si on divise 1300 FCFA par 15, il vous revient donc à 86 FCFA » dit-on.

Depuis l’annonce de cette nouvelle, chacun y va de son commentaire. « Honte à la Cicam qui vend un masque à 1300F aux pauvres citoyens pourtant c’est une entreprise d’État. Honte à ce gouvernement ! », pense Clotaire Ngué sur Facebook. « Pourquoi les masques protecteurs coûtent plus chers au Cameroun ? Pourquoi devons-nous toujours être au centre des buzz alors qu’il y’a plus urgent à corriger ? », s’interroge la Femme politique, Députée de la nation PCRN, Enseignante, coach en motivation personnelle, actrice de la société civile Camerounaise, Rolange Ngo Issi.

Pour approfondir :   Le Cameroun compte 600 mille chômeurs en 2023 !

D’autres citoyens donnent leur prix. Anne Féconde Noah Biloa du PCRN pense que ça doit couter 500 Fcfa. « La CICAM ne peut pas se permettre de faire du business sur la pandémie du COVID-19. 1300 FCA si ce prix est avéré pour un masque c’est beaucoup trop. Les PME vendent des masques aux normes à 500F maximum », écrit-elle sur les réseaux sociaux.

Eric Lingo pense qu’on enlever le « 1 » qui est sur le prix proposé par Cicam. « Le « 1 » dans ce prix de 1300 FCFA devrait disparaître immédiatement et sans remplacement, si on n’a pas le courage de communiquer clairement que, même ici, après les dernières mesures gouvernementales du 30/04/2020, il est plutôt question de limiter les pertes économiques dues à la pandémie que de préserver la santé publique. À défaut, on a toujours le prix pratiqué au Tchad, ou moins… », écrit l’analyste politique.

Pour approfondir :   Officiel : Le CHAN au Cameroun ne se tiendra plus du 04 au 25 avril 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Louis Beh Mengue DG ART

Prison de Kondengui : Jean-Louis Beh Mengue attrape le coronavirus

Hon Cabral L scaled

Lutte contre le Coronavirus : Cabral Libii rejoint Donald Trump