in

Luther André Meka : « Kamto doit être poursuivi pour tout le mal qu’il a fait pour le Cameroun »

L’homme politique a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le samedi 22 juillet 2023, comme l’a noté Lebledparle.com.

Capture kamto et meka

Maurice Kamto n’aime pas le Cameroun

La déclaration de Michèle sur le fait que Maurice Kamto n’a pas gagné l’élection présidentielle en 2018, fait réagir une fois de plus André Luther Meka, militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). L’acteur politique pense que le leader du MRC doit être poursuivi. « Kamto doit être poursuivi pour tout le mal qu’il a fait pour le Cameroun afin que nul à l’avenir ne s’amuse plus avec le Cameroun », écrit le communicant du parti au pouvoir qui pense que Maurice Kamto n’aime pas le Cameroun.

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

La politique de l’imposture et de la division que Kamto a voulu imposer au Cameroun relève de l’ordre satanique

1) il s’auto proclame président de la République se faisant appeler  » président élu » en voulant copier le drame ivoirien et Jean ping au Gabon pourtant il savait pertinemment qu’il n’avait pas gagné les élections en croire les propos de Me Ndoki et les résultats dans les bureaux de vote

2) Il créé une néo organisation financé par ses amis pour salir l’image du Cameroun et de son illustre président. En s’attaquant d’abord au président lui- même, aux autorités de la République, aux ambassadeurs de la culture camerounaise, aux honnêtes citoyens qui avaient décidé de soutenir SE Paul Biya.

Pour approfondir :   Audience au Palais de l’Unité : Paul Biya et Rowan James Laxton discutent de 4 sujets majeurs

3) Ils créent un parc informatique pirate pour brouiller le système informatique de elecam afin de semer la zizanie sur les résultats des élections présidentielles.

4) Ils mettent sur pied des mécanismes de division et d’excitation tribale à travers une opposition entre bulu et les autres communautés en faisant croire qu’ils sont la cause du malheur du Cameroun. D’où les appellations » sardinards » « Betit »,  » Betise ». En jouant sur la victimisation tribale à travers des expressions  » Moi Kamto né à Bafoussam »,  » faudrait-il faire un concours d’être bulu »,  » les autres ont passé leur temps à manger sans cotiser, notre temps de bouffer la tontine est arrivé ». Ces expressions et mots qui categorisent les communautés dans  » une tribu de favoris et de fainéants » furent une arme d’étincelle de la guerre civile.

5) Ils ont passé le temps à défendre les antis valeurs, les asociaux, les antis conformistes, les rebelles. Nganang insulte le président, la première dame, ils l’erigent en modèle des jeunes avec sa vidéo sur le génocide Bulu. Une dame insulte et maudit le Sultan MBombo Njoya de regretté mémoire, on la hisse au firmament. Un ouvrier de Njombe Penja insulte le président et tout le gouvernement compris, on se constitue en  comité de défense d’avocats pour lui tirer d’affaires. Kamto n’aime pas le Cameroun et les camerounais. Il n’aime pas le Cameroun parce qu’il a tout essayé pour le déstabiliser. Il n’aime pas les camerounais car ses propres partisans, il les a roulés dans la farine. Aucun de ses partisans n’a pas pu participer à la gestion des affaires de la cité par une élection. Ils étaient juste des pions pour accomplir son dessein macabre.

Pour approfondir :   Grands prix des Associations littéraires : Tout est fin prêt pour l’édition 2019

Kamto doit être poursuivi pour tout le mal qu’il a fait pour le Cameroun afin que nul à l’avenir ne s’amuse plus avec le Cameroun.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 24 juillet 2023

La revue de presse camerounaise du mardi 25 juillet 2023

Rose Zang Nguele

Nécrologie : Décès de Rose Zang Nguele