in

Armand Noutack II : « Être exclu du MRC ne me retire pas ma citoyenneté »

L’enseignant de Lycée a fait cette déclaration sur Radio Balafon, le mercredi 2 août 2023, comme l’a noté Lebledparle.com.

Armand Noutack II Chronique
Armand Noutack, désormais ex-militant du MRC - DR

AN II reste citoyen

Armand Noutack II n’est plus militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). La notification lui a été faite le mardi 1er août 2023, comme il l’a indiqué sur sa page Facebook. Joint au téléphone dans Sacré Matin du mercredi 2 août 2023, l’ex-cadre du MRC dit que son exclusion ne remet pas en cause sa citoyenneté. « [Parlant de mon exclusion du MRC] J’ai fait ce que ma conscience me demandait de faire… J’ai soutenu le Professeur Maurice Kamto dans les moments, surtout où il était harcelé… Je ne regrette pas… Être exclu du MRC ne me retire pas ma citoyenneté… », déclare Armand Noutack, Ex-militant du MRC.

Pour approfondir :   Cameroun : Le ministère de la Défense lance un forum pour combattre les fake news

C’est sans rancune qu’il accepte son exclusion. « Je n’ai aucune amertume, je ne peux que souhaiter au Président du MRC bonne chance et plein de succès dans tout ce qu’il va entreprendre … », ajoute-t-il. « Je suis fière du fait que le Pr Maurice KAMTO ait ajouté un plus à mon CV politique… », précise Armand Noutack.

Un souffle nouveau pour le Cameroun

L’acteur politique pense que le pays a besoin du changement et cela se fera avec la jeunesse. « Au finish, ce que nous visons c’est le changement au Cameroun… Car notre pays a besoin d’un nouveau souffle, et c’est avec la jeunesse qu’on espère cela… », souhaite-t-il.

Pour approfondir :   Menacé de mort par des « personnes inconnus », Dipita Tongo reçoit le soutien du Syndicat des journalistes

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Djeukam Tchameni STV

Djeukam Tchameni : « Un homme politique sérieux doit être prudent dans ses relations avec les présidents africains »

manidem siege

Niger : Le Manidem soutient la junte militaire au pouvoir