in

La revue de presse camerounaise du mardi 25 juillet 2023

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition de ce 25 juillet 2023. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations disponibles dans les kiosques au Cameroun ce jour.

Le 24 juillet 2023

Le chef de l’Etat, Paul Biya est de retour au Cameroun. Selon le quotidien national Cameroon Tribune, c’est après-avoir participé au récent Sommet pour un nouveau pacte financier mondial à Paris, que le président de la République, accompagné de son épouse Chantal Biya, a regagné Yaoundé hier en début de soirée.

Sur la sellette depuis son désaveu dans l’affaire de la reprise des actifs de Savannah Energy par la Société nationale des hydrocarbures, le patron de la SNH, Adolphe Moundiki tente « désespérément de s’accrocher en actionnant la fibre amicale qu’il entretiendrait avec Paul Biya ». Pourrait-il enfin lui livrer les Camerounais qui ont été corrompus par Glencore pour se venger ? La réponse est à retrouver dans les colonnes de l’hebdomadaire Le Point.

De possibles poursuites judiciaires dans le scandale foncier de Lobé – Kribi. À en croire le journal, au-delà de l’annulation de 127 titres fonciers du site du projet d’exploitation industrielle de fer de Lobé dans le département de l’Océan, par le ministre des Domaines du Cadastre et des Affaires foncières, Henri Éyebe Ayissi le 10 juillet 2023, « son éclairage met en perspective la saisine de la justice par le gouvernement contre les faussaires dont l’intention de détourner les fonds du projet est manifeste. Entre autres sujets évoqués, le directeur des affaires foncières du Mindcaf martèle également que le constat de nullité d’ordre public opéré sur un titre foncier est révélateur de l’existence d’un vice de procédure entachant sa régularité », lit-on.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du mercredi 9 juin 2021

Parlons de l’effondrement d’un immeuble à Douala dans la capitale économique. InfoMatin de ce matin suggère l’intensification de la sensibilisation sur les règles d’urbanisme. D’après le journal, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès s’est adressée aux autorités administratives sur le drame survenu dans la nuit du 22 au 23 juillet, au quartier Ndogbong, et dont le bilan provisoire est de 33 morts. Elle s’est rendue sur les lieux en vue de s’enquérir de la situation, assister les blessés et adresser les condoléances du gouvernement aux familles des victimes.

Le journal L’info à Chaud traite de la même actualité. Citant ses sources, notre confrère renseigne que le propriétaire de l’immeuble effondré au quartier Ndogbong à Douala, n’avait pas de titre foncier. Du coup, l’opinion s’interroge sur la complicité des services spécialisés qui ont permis de bâtir un tel édifice « de la mort » en toute quiétude. « Le gombo aurait glissé, mais de nobles camerounais ont trépassé », écrit le journal en kiosque ce matin.

Le journal Conjoncture Économique parle de décentralisation et nous fait savoir que le Feicom dispose de 54 milliards de FCFA pour les CTD. Citant un communiqué du Directeur général du Fond spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) du 17 juillet dernier, notre confrère indique que les ressources sont réparties en quatre parties 39,4 milliards de FCFA les centimes additionnels communaux et des autres impôts communaux soumis à péréquation, 2,7 milliards qui représente la retenue de base sur les CAC sur TVA douanière, 1,5 milliard représentant les CAC collectés sur les marchés publics et l’Irpp acquittée par les personnels de l’État et 11 milliards de FCFA qui représente le droit d’accise spécial de 1 % sur les importations destinées à l’enlèvement et au traitement d’ordures au bénéfice des CTD.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du mercredi 14 juin 2023

La fusion des deux grandes organisations patronales du pays Gicam et Ecam continue d’alimenter les débat ceci malgré l’Assemblée générale du 11 juillet dernier. Selon les informations du quotidien l’Économie en kiosque ce matin, le Conseil des sages du groupement inter-patronal du Cameroun a réagi suite à l’Assemblée générale extraordinaire du 11 juillet 2023. Ce dernier s’oppose à l’initiative de Célestin Tawamba.

Très chers abonnés, c’est ici que prend fin cette revue de la presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres  et à demain pour une nouvelle édition de la revue de presse.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nka Pierre B

Pierre Nka : « Ernest Obama est un atout pour Samuel Eto’o »

Capture kamto et meka

Luther André Meka : « Kamto doit être poursuivi pour tout le mal qu’il a fait pour le Cameroun »