in ,

Ligue des champions de la CAF : les leçons de l’élimination précoce de Coton Sport au tour péliminaire

Malgré un match nul à l’aller, le champion du Cameroun, Coton Sport de Garoua, a été éliminé de la Ligue des Champions CAF après une défaite 0-2 face au Real Bamako lors du premier tour préliminaire.

332584210 524780543111946 5034595846179534896 n
football : Coton Sport de Garoua affronte Al Hilal dans un match crucial de la Ligue des champions CAF

Malgré le soutien de leur public au stade Roumdé Adjia, les joueurs de Coton Sport de Garoua n’ont pas réussi à capitaliser sur le match nul obtenu à l’aller contre le Real Bamako (0-0). Lors du match retour du premier tour préliminaire de la Ligue des Champions CAF ce dimanche, l’équipe dirigée par Daniel Breard s’est inclinée sur ses propres installations, avec un score de 0-2 en faveur du Real Bamako.

Fin Prématurée dans la Compétition

Cette élimination marque la fin du parcours de Coton Sport de Garoua dans la Ligue des Champions CAF pour cette saison, dès le tour préliminaire. Une déception d’autant plus grande que l’équipe avait réussi à atteindre la phase de poules lors de la saison précédente, bien que celle-ci se soit soldée par 6 défaites en autant de matchs.

Cette élimination précoce constitue un coup dur pour Coton Sport de Garoua, qui avait l’ambition de mieux figurer dans la compétition cette année. Malgré cette défaite, l’équipe pourra tirer des enseignements de cette expérience pour se préparer en vue des prochaines compétitions et travailler sur les aspects à améliorer.

Coton Sport s’est écroulé

La défaite du club nordiste n’a pas laissé indifférent les observateurs du football à l’instar de Martin Camus Mimb. Selon lui, elle est le fruit du manque de rigueur actuelle dans l’organisation des clubs camerounais. « C’est à domicile que le Real de Bamako est venu administrer au club de Garoua, une vraie leçon de football (0-2). Pourtant le match nul de Bamako (0-0) avait ouvert une porte d’espoir pour les camerounais. Cotonsport s’est écroulé. On pourra chercher toutes les raisons possibles comme le manque de compétitivité des joueurs le championnat s’étant achevé depuis peu. Mais c’est une raison subsidiaire au chapelet de raisons fondamentales : l’organisation rigoureuse des clubs camerounais, qui va des recrutements à l’administration en passant par la gestion de la politique de vente des joueurs », a expliqué Martin Camus Mimb dans une analyse partagée sur Facebook dans la foulée du match perdue par les champions du Cameroun en titre.

Pour approfondir :   Enzo Tchato affiche de grandes ambitions avant le début de la CAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

le 28 aout 2023

La revue de presse camerounaise du lundi 28 août 2023

Agresseurs

Les assassins d’une jeune comptable à Etoudi arrêtés pendant un nouveau forfait