in

Les derniers mots de Ni John Fru Ndi avant sa mort

L’opposant historique au Président Paul Biya, Ni John Fru Ndi, a succombé ce 12 juin à une longue maladie en délivrant un message à ses proches.

Ni Fru Ndi

Les derniers mots de Fru Ndi

La vie et l’espoir d’en profiter le quittait, Et John Fru Ndi a eu la force de livrer une dernière fois à ses proches et camarades politiques du SDF qui étaient à son chevet, a appris Lebledparle.com. « J’ai joué mon rôle, il est temps pour moi de me reposer. », a-t-il lancé avant de se taire à jamais. Transfuge du RDPC, il avait su s’en séparer en créant son propre parti en 1990. Et a tenu jusqu’au bout à rester dans la compétition politique

« Notre expérience nous a appris à toujours prendre place autour de la table et à faire entendre notre voix. Ce n’est pas dans le boycott et l’abstention que nous enregistrons la voix dissidente, mais dans la pleine participation et en racontant constamment l’histoire alternative et en expliquant comment les choses peuvent et devraient être différentes, sans sourciller »,  déclarait Ni John Fru Ndi dans son discours marquant le 30e anniversaire du SDF pour marteler que son parti n’était près de recourir au boycott.

Pour approfondir :   Drame à Metack : Un septuagénaire poignarde à mort son fils

Fru Ndi est né à Baba II, près de Bamenda dans la région du Nord-Ouest du Cameroun. À sa naissance, il reçut le titre de Ni (symbole de respect). En 1957, il se rend au Nigeria pour étudier (au Lagos City College) et travailler après avoir fréquenté l’école au Cameroun à la Baforchu Basel Mission et à la Santa Native Authority.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La revue de presse 1

La revue de presse camerounaise du mardi 13 juin 2023

Ni John Fru Ndi RIP

Décès de Ni John Fru Ndi : réaction de la Célestin Djamen, Jean Crépin Nyamsi et Christian Bomo Ntimbane