in

Présidentielles 2025 : Le SDF déterminé

Le Chairman du Social Democratic Front (SDF), Joshua Osih a montré sa détermination de se présenter aux élections présidentielles au cours d’une conférence de presse au siège du parti à Yaoundé le 8 juillet 2024.

Sans titre 45
Joshua Osih,Chairman du SDF-DR

Le président du SDF n’a pas hésité face à la question d’un journaliste. Joshua Osih a manifestement montré sa volonté d’être candidat aux élections de 2025. « Mon ami, je ne suis pas appelé d’être un parti de l’opposition pour toujours. Mon objectif premier est la conquête du pouvoir et je tiens à y parvenir », répond le Chairman au journaliste.

Cette réponse lève tout doute sur les ambitions du Social Democratic Front. Pendant cette conférence de presse, le patron du SDF s’est étalé sur trois points : la vie de la nation, l’actualité brûlante au Cameroun et le bilan de la session ordinaire de l’Assemblée nationale en cours.

La question de la CNI a été évoquée

Sur la question de la carte nationale d’identité qui reste une préoccupation majeure au Cameroun, Joshua Osih pendant son propos dit avoir touché du doigt les souffrances des camerounais lors de sa tournée nationale. Il relève que « notre pays est capturé par certaines personnes ». Pour lui, il y a des camerounais qui vivent avec moins de 813F. Vue ces difficultés, le SDF s’interroge sur la possibilité des camerounais d’établir les CNI à 15000 FCFA.

L’homme politique promet la gratuité de l’établissement de cette pièce et la ramener dans les communes s’il est aux affaires en 2025. Pour lui, ce sont les mairies qui établissent les actes de naissance et les certificats de nationalité. Il s’offusque contre la décision de l’Etat de mettre l’établissement de cette pièce cruciale 15000 FCFA sans tenir compte des 10 millions de Camerounais qui vivent avec moins de 813F CFA par jour. Pour lui maintenir l’établissement de pièce à ce montant serait « exclure la nationalité à certains camerounais qui ne seront pas capables de l’obtenir à ce prix ».

Pour approfondir :   L'honorable Nintcheu nous demande d'être en Noir le 6 Novembre

Le SDF est debout

Parlant de vie de son parti, le président national du SDF a exprimé la mésaventure qu’a vécu le SDF durant plusieurs années en se référant à ce que traverse certains partis politiques en ce moment. « Ce que certains partis de l’opposition vivent aujourd’hui, est précisément ce que nous avons traversé pendant longtemps« ,déclare-t-il.

Il a mentionné la disparition du maire de Mombo et du maire adjoint de Douala 3eme. Il s’est félicité de sa récente tournée nationale qui lui permet de voir de plus près les difficultés des camerounais. Il est également revenu sur le rappel à Dieu du chairman John Fru Ndi.

Pour approfondir :   Diana Bouli : « Pour moi, Abidjan, c'est le fief du showbiz »

Non pour prolongement du mandat des députés

Parmi les différents projets de loi posés sur la table des députés pendant la session de juin-juillet, l’honorable Joshua Osih s’est plus attardé sur celui portant prolongement du mandat des députés. Pour lui, il comprend parfaitement les causes évoquées par le président de la République mais il ne comprendrait pas que les mêmes raisons ne soient évoquées pour que les élections régionales soient reportées.

Il s’interroge pourquoi ce projet de loi ne concerne pas aussi les conseillers municipaux. C’est pour cet ensemble de questions qu’il a précisé que son parti ne votera pas en faveur de cette loi. Le chairman du SDF a également fait le tour des autres projets de loi soumis aux députés dont les débats vont bientôt prendre fin.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin Amanda invite Samuel Eto'o à se retirer de la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) - DR

« J’ai l’impression que les acteurs du football se sont trompés », l’ancien arbitre Benjamin Amenda invite Eto’o à libérer la Fécafoot

ja20231116 ass cameroun itv jeanmichelnintcheu

Défi Électoral 2025 : Jean Michel Nintcheu Dénonce une Manœuvre du RDPC pour Éviter l’Affrontement avec Kamto