in

Les critiques fusent après la présentation d’une statue d’Eto’o dans l’arrondissement de Yaoundé 6

Les critiques fusent après la présentation d’une statue d’Eto’o dans l’arrondissement de Yaoundé 6

En même temps qu’il a été fait citoyen d’honneur de la commune de Yaoundé 6, l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Cameroun a vu une statue à son image être érigée dans l’enceinte de la Mairie.


Les critiques fusent après la présentation d’une statue d’Eto’o dans l’arrondissement de Yaoundé 6
Samuel Eto’o et Yoki Onana (c) Droits réservés

Samuel Eto’o a pris part hier sur invitation du maire de l’arrondissement de Yaoundé 6, à la cérémonie d’arbre de noël organisée par l’exécutif communal, pour les enfants de cette localité.  Le quadruple Ballon d’Or africain a été doublement honoré. Il a été fait citoyen d’honneur de cette circonscription administrative, et a bénéficié d’un monument à son image.

La statue qui fait jaser

Attaquant de renom, Samuel Eto’o est considéré comme l’un des meilleurs footballeurs africains de tous les temps. Un monument à son image, devrait selon de nombreux observateurs refléter cet état de fait. Seulement, ça n’a pas été le cas de celui construit par la Mairie de Yaoundé 6. On y voit l’ancien buteur du FC Barcelone apparaître en costume 6 boutons au grand dam de plusieurs Camerounais.

Maître Alice Nkom, farouche opposante au régime Biya n’a pas manqué l’occasion d’envoyer une pique à la Mairie de Yaoundé 6 pour ce choix vestimentaire. « Mais pourquoi une statue en veste croisée six boutons et pas en maillot de football vert ou rouge ou jaune ? Quel curieux choix d’image pour rendre compte d’une prouesse footballistique. La veste six boutons ne renvoie à rien dans notre culture vestimentaire locale. Elle suggère d’ailleurs la bureaucratie et le fonctionnariat centraliste qui ont tordu le cou au potentiel camerounais combien immense et que nous enviaient d’ailleurs les pays voisins aux lendemains des indépendances », fulmine-t-elle. Un avis abondamment partagé sur la toile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Calixthe Beyala : « Il manque au Cameroun une opposition forte, non ethnicisée »

    Calixthe Beyala : « Il manque au Cameroun une opposition forte, non ethnicisée »

    Concours de l’ENAM : Les candidats sur la liste d’attente saisissent le Premier ministre deux semaines après le début des cours

    Concours de l’ENAM : Les candidats sur la liste d’attente saisissent le Premier ministre deux semaines après le début des cours