in

Le journaliste représentant du Cameroun au Ballon d’Or répond à son choix de n’avoir pas voté Sadio Mané

osz

Le Cameroun fait partie des pays africains qui n’ont pas plébiscité Sadio Mané lors des votes pour le Ballon d’Or France Football 2019. Alors que les critiques vont grandissantes, Emmanuel Gustave Samnick, journaliste représentant le pays des lions indomptables à cette élection a rompu le silence.


osz
Emmanuel Gustave Samnick (c) Droits réservés

Invité du programme 3 QUESTIONS D’ACTU sur le média en ligne Naja TV, le journaliste sportif  a justifié son vote pour la plus prestigieuse distinction individuelle dans le monde du football.

« Même s’il fallait désigner un joueur africain, pour moi Sadio Mané ne viendrait pas en tête. C’est un faux procès», a-t-il lancé

Le Directeur de publication de l’Actu Sport a respectivement opté pour Virgil Van Dijk en numéro 1, ensuite Mohamed Salah au second rang et Sadio Mané  en troisième position. Selon lui, les reproches qui ont fait suite à ce choix ne sont fausses.

Pour approfondir :   Ernest Obama : « A chaque journée des Play-offs, il y'aura la possibilité d'être millionnaire »

«Ceux qui font le reproche ne savent pas de quoi il s’agit. Avant le Ballon d’Or il y a eu la désignation du meilleur joueur  du championnat anglais. Ce n’était pas  Sadio Mané, je n’ai pas entendu les mêmes cris. Il n’était pas le meilleur joueur de la CAN, je n’ai pas entendu le même tamtam. Subitement en novembre on veut nous faire croire qu’il était le meilleur joueur de l’année et que c’est un crime de l’avoir pas voté», poursuit l’homme de médias.

Pour approfondir :   Paul Biya : « nous pouvons construire un Cameroun fort et prospère, uni et dynamique »

Rappelons que seuls 12 pays du continent sur 44 ont marqué leur préférence à l’international sénégalais. Toute chose qui a entrainé une forte vague de  reproches provenant de plusieurs personnalités de l’univers footballistique.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

37682Fem

Ligue 1 féminine : Les clubs enclenchent un boycott du championnat et exigent un meilleur traitement

Essomba

Dieudonné Essomba : « Les paysans travaillent leurs maigres devises pour alimenter le train de vie de l’élite parasitaire »