in

Le journaliste Daniel Riolo charge une nouvelle fois Faris Moumbagna, décevant en Europa League

Titulaire jeudi contre Benfica après de nombreux matchs sur le banc de touche, l’attaquant camerounais n’a pas pesé sur la rencontre.

Moumbagna Faris
Faris Moumbagna (c) Droits réservés

Dès l’arrivée de Faris Moumbagna à Marseille, Daniel Riolo a affiché son scepticisme quant à la capacité de l’attaquant camerounais à s’imposer dans cette équipe. Le journaliste aux sorties sulfureuses a même traité le Camerounais de « joueur de district », ce à quoi ce dernier n’a pas hésité à répondre, non sans un brin de subtilité. La dernière performance de l’ancien buteur de Boda Glimt en Norvège, a malheureusement donné l’opportunité à Riolo de revenir au galop.

Lors du match contre Benfica, Moumbagna a été titularisé par Jean Louis Gasset. Cependant, il n’a pas réussi à se montrer décisif et l’OM s’est incliné 2-1 en quarts de finale aller de la Ligue Europa face à Benficz. Dans l’émission After Foot, Riolo a affirmé que l’attaque de Marseille est d’une « pauvreté terrible ». Pour lui, des joueurs tels que Moumbagna et Ndiaye ne sont pas à la hauteur de ce type de match.

Pour approfondir :   Cabral Libii : « Il est rarement de bon aloi, que la longévité au pouvoir coïncide avec la longévité de l'homme qui est au pouvoir »

Attaque « cataclysmique »

« Devant, l’OM c’est d’une pauvreté terrible, à part Aubameyang qui est une sorte de gars qui cache un peu la médiocrité autour de lui. (…) Moumbagna, tu vas à Benfica, tu le mets titulaires, donc ça t’oblige à mettre Aubameyang ailleurs qu’en 9, même si ça ne le dérange pas trop. Je trouve que c’est un choix plutôt bizarre, qu’il rectifie immédiatement à la pause », critique Riolo.

« Quand tu vois Moumbagna, quand tu vois Ndiaye, tu vois bien que ces attaquants ne sont pas bons….le recrutement offensif a été cataclysmique à l’OM, de Sarr à Ndiaye, Moumbagna », ajoute le consultant sportif.

Pour approfondir :   Me Alice Nkom annonce une plainte contre les agresseurs de Shakiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eto pleur

Décoration à titre posthume, discours larmoyant de Samuel Eto’o, les membres du gouvernement présents : ce qu’il faut retenir des obsèques d’Eto’o père à Ngambè

La revue de presse

La revue de presse camerounaise du lundi 15 avril 2024