in

La revue de presse camerounaise du lundi 15 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 15 avril 2024.

La revue de presse

Atanga Nji devant la barre pour des accusations « d’abus de pouvoir ». Dans son édition disponible en kiosque ce lundi, La Nouvelle Expression renseigne que le président national du Front pour le changement du Cameroun (FNC) et président par intérim de l’Alliance politique du Cameroun (APC), Jean Michel Nintcheu, vient de trainer le ministre de l’Administration territoriale devant le Tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif. Il s’agit là de la quatrième procédure de ce type que le député de Wouri-Est, engage contre les plus hautes autorités camerounaises, ceci en quelques mois seulement. Plus de détails en page 2.

Selon Le Drapeau de Carole Tamba, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a réussi la bataille de la baisse des prix des produits de grande consommation. En effet, explique le journal, le membre du gouvernement a récemment annoncé la baisse du prix de l’huile raffinée et du riz dans le but de lutter contre la vie chère et d’améliorer le pouvoir d’achat des citoyens camerounais, dans un contexte d’inflation grandissant. « Le prix de l’huile raffinée passe ainsi de 31 000 à 27 700 FCFA pour un bidon de 25 litres, tandis que le prix du riz a également été revu à la baisse », lit-on.

« Cameroun-Banque Africaine de Développement : Coopération renforcée », titre ce matin, Conjoncture Économique. Dans son développement logé en page 8, notre confrère fait savoir qu’au cours de l’inauguration du siège du Bureau Régional Afrique Central de la Banque Africaine de Développement le vendredi 12 avril 2024 à Yaoundé, présidé par Joseph Dion Nguté, Premier Ministre accompagné de Marie-Laure Akin- Olugbade, Vice- Présidente du Groupe de la BAD chargée du Développement régional, de l’Intégration et de la Prestation de services, une convention de 130 milliards FCFA a été signé pour le financement d’un projet d’aménagement et de Promotion du secteur privé dans l’Extrême-Nord ainsi qu’un don de 30 milliards FCFA.

Le journal La Voix des Jeunes nous fait faire immersion dans le secteur de la publicité au Cameroun, et plus précisément dans la ville de Yaoundé, pour démontrer que le maire de cette de ladite ville, Luc Messi, est « hors-la-loi ». En effet, ce dernier suivant notre confrère, procède depuis quelque temps à la destruction des panneaux sur espaces privés en violation des articles 28 et 44 de la loi régissant le commerce. Une situation décriée par les professionnels du secteur de la publicité, réunis autour de l’Association des Régisseurs en Publicité du Cameroun (ARPC). Les détails à lire en page 3 du journal d’Ibrahim Yiché.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 7 novembre 2022

De la publicité, aux Hydrocarbures il n’y a qu’un pas. Dans son édition parue ce matin, Le Témoin indique que Perrial Jean Nyodog, est une compétence mal utilisée dans le secteur du pétrole. Selon le journal, depuis son départ de Tradex, la structure bat de l’aile. Alors que le secteur est en proie à des difficultés, ce spécialiste du commerce et de la distribution des produits pétrolier est « une compétence que le Cameroun gagnerait à exploiter ». Lire le décryptage du journal Le Témoin.

Parlant de l’actualité dans le secteur de l’électricité, Défis Actuels nous apprend que le Minfi a réglé la dette des mairies, régions et entités publiques. Citant une note de la Commission Technique de Réhabilitation des entreprises publiques, le journal indique que 109,9 milliards de FCFA ont été payés à Eneo à ce titre en 2023 et déjà 8 milliards de FCFA en 2024. En outre, la monétisation de la dette partielle de quatre entreprises publiques a abouti à un autre paiement de 30 milliards de FCFA en janvier 2024.

« Régime préférentiel Cemac : Des agréments à 9 nouvelles entreprises », titre ce matin, La Météo. D’après le journal, les documents remis, le 12 avril à Yaoundé, par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, aux responsables de ces sociétés, au cours d’une cérémonie officielle qu’il a présidée, vont leur permettre de faire circuler librement 70 produits Made in Cameroon, en franchise de droits de douane et sans entraves, au sein de l’espace communautaire.

Selon EcoMatin, l’argent se fait rare sur le marché financier unifié de la Cemac en ce début d’année 2024. Pour illustration, la Bdeac et l’État gabonais, qui sont pourtant des émetteurs de référence, ont dû prolonger les périodes de souscription sur leurs émissions obligataires respectives, faute d’avoir mobilisé la totalité de l’enveloppe sollicitée. « Les deux émetteurs n’ont pas donné les raisons de ces prorogations mais deux hypothèses peuvent permettre d’expliquer cette contre-performance. La première est le contexte actuel du marché marqué par un resserrement agressif de la politique monétaire par la Beac. L’autre hypothèse et non des moindre réside dans la difficulté des sociétés de bourses choisies et pour la plupart créées il y a à peine 5 mois, à collecter les montants au titre des prises fermes sans s’adosser sur des banques qui sont pourtant leurs concurrentes sur le marché », peut-on lire. Analyse d’EcoMatin en page 3.   

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du jeudi 6 octobre 2022

Samuel Eto’o Fils – Narcisse Mouellé Kombi. La paix des braves? Opposés sur le choix de l’encadrement des sélections nationales de football, les deux personnalités pourraient définitivement taire leurs divergences. Le ministre des Sports et de l’éducation physique et le président de la Fédération camerounaise de football pourraient se rencontrer autour du Premier ministre, chef du gouvernement camerounais cette semaine selon des informations dignes de foi. Quelle sera la nature de la collaboration entre la Fédération camerounaise de football et ses ennemis du passé ? La réponse à retrouver dans les colonnes de Confidentiel en kiosque.

L’Indépendant paru ce matin annonce un « Scandale à la Capef ». Après avoir enterré un projet de création d’une micro finance agricole avec un capital de 2 milliards de FCFA, lit-on, Martin Paul Mindjos Momeny, président de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (Capef), fait aujourd’hui l’objet d’une dénonciation du personnel de cette chambre consulaire qui, excédé, vient de saisir le président de la République à l’effet de mettre un terme à leurs souffrances.

Couverture santé universelle : Plus de 2 487853 personnes enrôlées en un an. Selon Échos Santé, depuis le lancement de la Couverture santé universelle au Cameroun phase 1, le 12 avril 2023, plus de 3 177 914 personnes pré-enrôlées, plus de 2 487 853 enrôlées, plus de 528 822 enfants consultés gratuitement, plus de 364 324 enfants de 0-5ans traités gratuitement du paludisme simple et grave, plus de 346 395 femmes enceintes font leurs consultations prénatales jusqu’à l’accouchement en déboursant uniquement 6000 FCFA, plus de 14016 accouchements déjà réalisés, plus de 1246 personnes sous dialyse font leurs deux séances de dialyse par semaine en déboursant uniquement 15 000 FCFA, l’année, plus de 57 384 séances de dialyse déjà réalisées. Toutes les personnes ayant le VIH et la tuberculose reçoivent gratuitement le traitement. C’est à lire en page 3.


One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Moumbagna Faris

Le journaliste Daniel Riolo charge une nouvelle fois Faris Moumbagna, décevant en Europa League

Modzom

Le Pr François Marc Modzom suspend les enseignements dans une classe de l’ESSTIC pour indiscipline « collective caractérisée »