in

L’Afrique centrale veut faire évoluer l’inclusion financière

C’est ce qui ressort de l’atelier organisé du 12 au 14 mars à Douala, au Cameroun entre AfricaNenda et le GIMAC (Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale).

IMG 20240327 WA0009

L’atelier de Douala a réuni 25 participants du Cameroun, de la République centrafricaine, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale ainsi que du Tchad. Comme l’indique le communiqué de presse, il a été conçu pour approfondir la compréhension des cas d’usages et des meilleures pratiques en matière de systèmes de paiement instantanés et inclusifs, ainsi que pour passer en revue les initiatives clés décrites dans le protocole d’accord cité supra. Ces initiatives visent à améliorer l’interopérabilité, à promouvoir les paiements numériques, à élargir l’accès aux circuits financiers dans la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Du côté du GIMAC, l’on voit déjà le bien fondé de cet atelier. « L’atelier avec AfricaNenda nous aidera à développer, à améliorer la modélisation dans la CEMAC du système de paiement instantané et inclusif, à mieux spécifier les critères de performances, tout en améliorant le monitoring de l’écosystème GIMACPAY. Les participants du GIMACPAY pourront ainsi enrichir leurs offres de services et améliorer leurs expériences client en matière de paiement marchand, ce qui permettra d’inclure les populations de la CEMAC actuellement exclus du système financier », a déclaré Valentin Mbozo’o, Directeur général du GIMAC.

Pour approfondir :   L’homme d’affaires camerounais Louis Banga-Ntolo nommé DG de la Bvmac, la bourse unifiée de l’Afrique centrale

La rencontre de Douala marque aussi  une étape importante dans la collaboration en cours entre les deux entités, suite à la signature du protocole d’accord en septembre 2023 entre les deux organismes. Du côté d’AfricaNenda, c’est une satisfaction.  « Nous sommes ravis de commencer notre voyage avec GIMAC à travers cet atelier, où nous visons à identifier les domaines clés d’affinement des règles du système, à uniformiser les règles du jeu pour assurer l’inclusivité au sein du système de paiement GIMACPAY, et à explorer des solutions innovantes pour les paiements marchands et les transferts de fonds transfrontaliers. Nous espérons atteindre nos objectifs de progrès tangibles en matière de paiements numériques et d’accessibilité financière en Afrique centrale dans les mois à venir », a déclaré Jamelino Akogbeto, Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest chez AfricaNenda.

A travers une série de sessions interactives et de discussions collaboratives, l’atelier s’est concentré sur l’amélioration de l’utilisation des paiements marchands pour stimuler le développement économique et l’inclusion financière numérique, l’évaluation complète de l’impact de l’interopérabilité au sein de l’écosystème de paiements numériques de la sous-région, l’intégration des QR codes dans le réseau des commerçants pour faciliter les transactions sécurisées et pratiques.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du jeudi 4 mai 2023

Le GIMAC est un GIE au capital porté à 99,2 % porté par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), dont le siège se trouve aux Services Centraux de la BEAC à Yaoundé, au Cameroun. Il a pour mission principale la mise en œuvre du Système Monétique Interbancaire (SMI) de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). AfricaNenda est une équipe d’experts dirigée par des Africains engagés à démontrer le potentiel des services financiers numériques pour les personnes financièrement exclues sur le continent en accélérant la mise en place de systèmes de paiement instantanés et inclusifs.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La revue de presse

La revue de presse camerounaise du jeudi 4 avril 2024

Lions

Classement FIFA : Statut quo pour les Lions Indomptables