in

La revue de presse camerounaise du jeudi 4 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 4 avril 2024.

La revue de presse
La revue de presse

Dans une cérémonie solennelle qui s’est déroulée au palais des Congrès de Yaoundé ce mardi 2 avril 2024, les 11 membres du Conseil constitutionnel du Cameroun, dont l’âge varie entre 57 et 84 ans, ont prêté serment devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Ce moment historique marque le début d’une nouvelle ère pour la justice pour le pays… ce qui fait dire au journal Le Drapeau qu’il s’agit « d’un serment pour l’État de droit ». C’est à lire en pages 6 et 7.

Pile ou Face parle de la célébration de l’an 39 du Rdpc, et rappelle que « C’est la fête du parti et non de Biya ». D’après le journal, il faut cesser d’entretenir « malicieusement l’imbroglio ». Car, « l’opinion commence à s’en indigner face à l’amalgame qui couve cette pratique devenue traditionnelle. Pourtant, le 06 novembre n’est plus loin pour souhaiter joyeux anniversaire d’accession à la magistrature suprême au Président de la 2ème République », écrit le journal.

Affaire TotalEnergies/Greenpeace : L’empreinte carbone qui divise. Avec 1 milliard 637 millions 648 mille tonnes de CO, émis tel que souligne le rapport « Bilan carbone de TotalEnergies », publié par l’ONG Greenpeace le 03 novembre 2022, le géant français Total Énergies avait saisi le Tribunal de Paris en procédure d’assignation afin que ledit rapport soit supprimé. Une affaire pour laquelle le tribunal éponyme a débouté le groupe pétro-gazier français en date du 28 mars 2024. Plus de détails dans les colonnes de Conjoncture Économique.

Le quotidien L’Économie relève ce matin, les nouveaux secteurs qui intéressent Geocoton. Ce partenaire français de la Société de développement du Coton du Cameroun (Sodecoton) a décidé de sortir du capital de la structure pour se lancer vers de nouveaux marchés. Les détails à lire en page 3.

« Camerounais : Combien sommes-nous ? » La question se pose 19 ans après le dernier recensement général de la population en 2005 et 9 ans après le décret présidentiel du 15 septembre 2015, instituant le 4eme recensement général de la population et de l’habitat (Rgph). En réponse, Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, lors du conseil de cabinet du 28 mars 2024, affirme la marche du processus. Dans le journal Diapason, retrouvez les dits et non-dits d’un gouvernement sous pression de ses partenaires.

Pour approfondir :   Cameroun : Des exportations frauduleuses plombent la filière cacaoyère

Le journal Pile ou Face nous conduit à l’Hôpital de Messamena, où le Minsanté passe le Directeur à la « guillotine ». Comme par effet de solidarité de corps en tant qu’administrateur civil, le ministre de la Sante « s’est précipité inexplicablement à infliger une sanction disproportionnée au directeur de l’hôpital de district de Messamena dans une bisbille portée à son attention. Sans au préalable mettre des gants pour atténuer le différend au nom de la paix sociale prônée par le chef de l’État, Paul Biya, il a instantanément passé son collaborateur à la guillotine », écrit notre confrère.

Des experts examinent le succès de l’introduction du vaccin antipaludique au Cameroun. À l’initiative de l’OMS, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, préside les travaux de l’atelier de partage d’expériences inter-pays sur l’introduction et le déploiement des vaccins antipaludiques au Cameroun, qui se tient du 3 au 5 avril 2024 à Douala. L’objectif principal de cet atelier est de contribuer à assurer le succès de l’introduction et du déploiement du vaccin antipaludique en Afrique, en tirant les leçons de l’expérience du Cameroun. Au niveau de l’Afrique, nous avons 14 pays qui vont introduire le vaccin en 2024 et le Cameroun est en bonne position pour réellement partager son expérience positive. Les précisions du Dr Phanuel Habimana, représentant l’OMS au Cameroun dans les colonnes d’Échos Santé.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du jeudi 16 mai 2024

La séquestration des avoirs de l’ancien ministre Basile Atangana Kouna fait la grande Une du journal Le Point. Dans son point du jeudi, le journal explique qu’au moment où il s’apprête à rendre un dernier hommage à son fils, la douleur de l’ancien ministre de l’Eau et de l’Énergie, est doublée d’un sentiment d’incompréhension quant à ses avoirs qui restent bloqués. D’où les craintes de ses proches, au cas où il reviendrait au Cameroun pour l’inhumation de Hervé Patrick.

La nomination d’un nouvel encadrement technique au sein de la sélection nationale divise. Mutations en a prêté sa plume ce matin pour nous faire savoir que, s’appuyant sur le décret présidentiel de 2014, la Fédération camerounaise de football conteste la désignation du nouveau staff technique conduit par le Belge Marc Brys. Le ministre des Sports va-t-il ignorer la requête de la Fecafoot et consacrer l’escalade? L’analyse de Mutations est absolument à lire ce matin.

Minsep-Fécafoot : Le recrutement de Marc Brys divise, titre Le Jour de ce jour. « La nomination des membres du staff technique par le ministre des Sports est contestée par l’instance faîtière à travers son président Samuel Eto’o », écrit le journal, qui propose le regard des acteurs de football.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marie

Une enquête ouverte pour retrouver les vandales qui ont profané le sanctuaire marial de Nsimalen

IMG 20240327 WA0009

L’Afrique centrale veut faire évoluer l’inclusion financière