in

La revue de presse camerounaise du mercredi 6 décembre 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci de recevoir une fois de plus chez vous ce matin, cette newsletter qui concentre l’essentiel de l’actualité aussi bien sur le plan national et qu’international ! Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique et digitale.

la revue de presse

Diplomatie et Politique

– Cameroun – Congo : Le projet de chemin de fer Nabeba-Kribi prend corps. Le numéro d’InfoMatin de ce matin renseigne que le contrat de partenariat en mode Built-Operate-Transfer, a été signé ce 5 décembre à Brazzaville. Il y avait, côté congolais, le Premier ministre Anatole Collinet Makosso et le ministre d’État, ministre des industries minières et de la géologie, Pierre Oba. Et côté camerounais, le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibèhè et son collègue par intérim en charge des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Fru Calstus Gentry. Plus de précisions en page 3 du journal.

Diplomatie parlementaire : Les députés français émerveillés par l’ambiance qui prévaut à l’Assemblée nationale du Cameroun. Le quotidien Réalités Plus, fait savoir que l’honorable Cavaye Yeguie Djibril a reçu en audience une importante délégation des députés français en visite au Cameroun, dans le cadre du groupe d’amitié Cameroun – France. Plus de détails aux pages 2 et 3 du journal.

  • Actualité économique

– Détournement des fonds publics : Déjà plus de 12 milliards de pertes en 2023. Le journal Alpha Eco qui donne cette information ce mercredi révèle que le Premier ministre Joseph Dion Ngute, a souligné devant les députés, la détermination de son gouvernement à travailler ensemble pour remédier aux mauvaises pratiques dans la gestion des fonds publics.

Budget 2024 : L’apport du Rdpc. Le journal L’Action, nous apprend que les militants membres des commissions des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale et du Sénat ont reçu, le 1er décembre dernier au Palais des congrès de Yaoundé, des orientations, afin d’apporter la plus-value du Rdpc en vue de doter le Cameroun d’un budget pour l’année 2024, capable de combler les attentes des populations.

Trajectoire : Le parcours de Thierry Hot. La parution du quotidien de L’Économie de ce jour, s’intéresse à Thierry Hot, promoteur du Rebranding Africa Forum, un forum économique qui sert de plateforme de rencontres et d’échanges entre les décideurs d’Afrique et d’Europe, qui a reçu le 29 novembre dernier, le Prix du meilleur entrepreneur camerounais de la diaspora lors de la 2e édition de L’Economie Business Awards.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 29 mars 2021

L’hebdomadaire bilingue d’informations La Voix Des Entreprises, revient également sur L’Économie Business Awards 2023, et dévoile les 13 entreprises qui ont été récompensées, le 29 novembre dernier lors de la 2e édition cet évènement organisé par l’Economie Media Group, qui prime les entreprises qui se sont distinguées au cours de l’année dans divers secteurs d’activités.

Pensions des fonctionnaires : Une autre Cnps en chantier. Selon le journal EcoMatin, la proposition audacieuse du gouvernement camerounais de créer une Caisse Nationale des personnels de l’Etat (CNPE) sorte de CNPS bis, a été dévoilée lors du discours du Premier ministre Joseph Dion Ngute à l’Assemblée nationale. Une annonce qui marque un tournant majeur dans la gestion des fonds de pensions des fonctionnaires et contractuels. Cette initiative, qui envisage de séparer les pensions des dépenses mensuelles de l’Etat, suscite des réactions partagées, notamment au sein du ministère des Finances, où les fonds de pensions représentent une part significative des dépenses courantes.

Eau et Énergie : Quelques actions du Minée. Le bihebdomadaire La Météo revient sur les réalisations qui ont été présentées ce 2 décembre à la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale par le ministre de l’Eau et de l’Énergie. En même temps, Gaston Eloundou Essomba a soumis aux députés, les perspectives 2024 de son ministère dont l’enveloppe faut-il le rappeler est de 319,2 milliards FCFA.

  • Actualité sociale

– Ordre national des médecins : État stationnaire. Le quotidien Mutations fait état de ce que les griefs qui ont été sources de blocages il y a 10 mois perdurent malgré la médiation du Secrétaire général du Premier ministre. Le procès en irrégularité du scrutin prévu samedi prochain se corse. Jeux et enjeux de cette élection à lire en page 3.

  • Actualité sur le digital

– Dépenses publiques : L’État du Cameroun peine à maitriser ses charges locatives, projetées à 9,5 milliards de FCFA en 2024. Sur un budget prévisionnel de 20,28 milliards de FCFA en 2024, le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf) prévoit de consacrer 9,5 milliards de FCFA pour le paiement des loyers des logements administratifs à usage de bureaux ou d’habitations pour les agents publics, dont 500 millions de FCFA à la Société immobilière du Cameroun (Sic). Ce montant reste le même que celui de 2023 (50% du budget) et représente 45% du budget global du Mindcaf en 2024. Jusqu’ici, ces charges étaient en hausse constante. Selon les lois de règlement, elles sont par exemple passées de 5,5 milliards de FCFA en 2017 à 5,1 milliards en 2018, puis à 6,5 milliards en 2019.  (investiraucameroun.com).

Pour approfondir :   Lutte contre la mortalité infantile : La Chine offre plus de 500 millions de FCFA au Cameroun

Crise au PCRN : Cabral Libii favorable au dialogue, Robert Kona garde le silence. Depuis que Robert Kona, le cofondateur du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), a annoncé son intention de reprendre les rênes de cette formation politique, l’actuel président, le député Cabral Libii est resté mesuré. En réaction à cette crise, ce dernier a posté « dialogue et réconciliation » sur sa page Facebook. Un message laconique pour bien indiquer sa position dans cette affaire trouble. (stopblablacam.com)

– Paul Biya se remettra-t-il de la disparition d’Abbo Ousmanou ? Militant de la première heure aux côtés d’Ahmadou Ahidjo puis de Paul Biya, El Hadj Mohamadou Abbo Ousmanou est décédé le 13 octobre dernier. Or il jouait un rôle essentiel dans la stratégie du parti au pouvoir dans le septentrion. (jeuneafrique.com)

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition.


One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nintcheu JM 1

Un militant du SDF accuse Jean Michel Nintcheu du détournement de 168 millions de FCFA

Osih Joshua SDF

Joshua Osih : « Je ne suis pas un adepte de l’équilibre tribal »