in

La revue de presse camerounaise du mercredi 25 janvier 2023

La PRESSE

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à cette autre édition de votre revue de presse. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues dans les kiosques ce matin.

Commençons en politique ce mercredi avec les élections sénatoriales prévues pour le mois de mars. Alors que Elections Cameroon va clôturer la réception des dossiers de candidatures, « l’approche de cette échéances fait monter la puissance au sein des états-majors des partis politiques qui souhaitent présenter des listes dans des 10 circonscriptions électorales concernées », nous dit ce matin, Cameroon Tribune. Ambiance des préparatifs au sein des formations politiques à lire de la page 5 à 7.

La Société de recouvrement des créances (SRC) a publié la semaine dernière, la liste des biens immobiliers confisqués au profit de l’État à Emmanuel Gérard Ondo Ndong, l’ancien directeur général du Fonds spécial d’équipement et d’intervention inter-communale (Feicom). Cet ex-dirigeant de la banque des collectivités territoriales décentralisées camerounaises purge une peine 30 ans de prison, pour détournements de deniers publics estimés à plus de 30 milliards de FCFA. Mutations estime que la mise en vente aux enchères des biens de l’ancien DG du Feicom « consacre sa déchéance définitive »

Le quotidien l’Économie fait un zoom sur les chantiers inachevés de Gabriel Dodo Ndoke, ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique décédé le 21 janvier dernier des suites d’un arrêt cardiaque. Rendu à sa 4e année de fonction, écrit notre confrère, le membre du gouvernement a quitté la scène au moment où son département ministériel s’apprêtait à amorcer une étape décisive de son histoire, suivant les prescriptions du président de la République dans son adresse à la nation le 31 décembre 2022. En effet, Paul Biya avait annoncé sa décision de faire  du secteur minier, le centre de l’économie nationale en 2023. Un secteur qui, selon lui, devra permettre de dégager des ressources financières supplémentaires, qui pourront à leur tour être affectées « au financement de nos investissements ». Des chantiers inachevés de Gabriel Dodo Ndoke sont à lire en page 2.

Expression Économique revient le lancement du budget 2023 à Douala. Placées sous la supervision du ministre des finances,  les opérations se sont simultanément  déroulées dans l’étendue du territoire, les 16 et 17 janvier 2023. « L’enveloppe budgétaire de l’Etat du Cameroun pour le compte de l’année 2023, s’élève  à un montant global  de 6345, 1 milliards FCFA, contre 6080,4 milliards en 2022. Soit une  augmentation de 264,7 milliards en valeur absolue et 4,4% en valeur relative », relève notre confrère.  À l’image  de la cérémonie officielle présidée par  Louis Paul Motaze à Douala dans la région du littoral, le lancement du budget dans les 9 autres régions,  a eu lieu  au cours   des cérémonies   présidées par les différents gouverneurs.

Enlevé le 17 janvier dans la banlieue de la capitale, devant un poste de gendarmerie, Arsène Salomon Mbani Zogo, dit « Martinez Zogo », 50 ans, a été retrouvé mort cinq jours plus tard dimanche. Ca presse qui revient sur cette affaire estime que la liberté de la presse est guillotinée au Cameroun.

Chers abonnés, c’est sur cette information que nous mettons un terme à cette revue de la presse ce matin. Merci de rester connectés à lebledparle.com. À demain pour une nouvelle édition.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ca

Les revendications salariales de Choupo-Moting compromettent le Bayern

lES uNES

La revue de presse camerounaise du jeudi 26 janvier 2023