in

La revue de presse camerounaise du mercredi 14 février 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Une seule information à lire dans les journaux ce matin, c’est la célébration du 91e anniversaire du chef de l’État.

Revue de presse 1

On commence avec Cameroon Tribune qui titre en sa Une : « 91e anniversaire : La fête à Paul Biya ». Selon le journal en kiosque ce matin, plusieurs manifestations organisées hier sur l’ensemble des dix régions par des associations et autres regroupements pour rendre hommage au président de la République et lui réitérer un soutien indéfectible.

Le journal Le Drapeau de Carole Tamba parle de la même célébration et nous conduit dans  la localité de Koum Yetotam, dans l’arrondissement de Meyomessala, département du Dja et Lobo. D’après le récit du journal, les habitants ont « exprimé leur amour et leur respect au père de la Nation à travers des cadeaux et des témoignages ».

Le journal Le Quotidien de Jules Brice Ngaba ne s’écarte pas de cette mouvance lorsqu’il écrit : « Palais polyvalent des sports le 13 février 2024 : L’ode au bel âge du Chef de l’État ». Par ce titre, notre confrère explique que les associations et mouvements des jeunes de la ville des sept arrondissements de Yaoundé ont marqué d’une pierre particulière la célébration des 91 ans du Président de la République, Paul Biya au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé. « Ils ont organisé une cérémonie spéciale en guise de bouquet d’anniversaire à l’endroit du Chef de l’État, le Président de la République y était personnellement représenté par le Ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh. Autour de lui, une bonne brochette de membres du gouvernement et d’autres dignitaires, accompagnant cette mobilisation massive de plus 5000 jeunes Camerounais venus dire à leur manière joyeux anniversaire au président BIYA non sans exalter ses lourds sacrifices à leur endroit. Au cours de cette ode au bel âge du Chef de l’État, les jeunes se sont inclinés devant cette icône de la paix et du vivre ensemble. Toutes sensibilités confondues, la jeunesse camerounaise a signé une déclaration proclamant son indéfectible attachement au Président Paul BIYA et aux idéaux qu’il incarne. Leur transmettant le message présidentiel à l’occasion et son cadeau aussi, Ferdinand Ngoh Ngoh leur a dit toute la reconnaissance du Président BIYA », peut-on lire.

Pour approfondir :   Cameroun : Louis Paul Motaze classifie les entreprises et établissements publics

« Malachie Manaouda en pèlerin de Paul Biya », titre ce matin, le journal L’Elite de Timothée Essomba Abena. « Requiem de bénédictions pour le Chef de l’Etat, à l’occasion de son 91ème Anniversaire et la Paix au Cameroun, le culte œcuménique organisé le mardi 13 février 2024 à 11 heures à Mokolo (Département du Mayo-Tsanaga), à l’initiative du Ministre de la Santé Publique, Dr MANAOUDA Malachie, élite de la Région de l’Extrême-Nord, a fait foule. Une mobilisation exceptionnelle qui rassure quant à la fidélité de ce département et partant de la région à l’Homme du 06 Novembre », renseigne le journal en kiosque ce matin.

L’hôpital de district de Bonassama, leader des hôpitaux de district au Cameroun. Selon My Hospital qui en parle ce matin, le premier prix national de l’hôpital de district au Cameroun en 2023, l’hôpital de district de Bonassama a enregistré 23608 nouvelles consultations, 1155 accouchements, 460 césariennes. Avec 12 Médecins généralistes, 18 médecins, l’hôpital de district de Bonassama offre : les services de médecine interne : accueil orientation et urgences médicales, cardiologie, endocrinologie, néphrologie, rhumatologie et kinésithérapie, oncologie et soins palliatifs, unité de traitement du choléra. Dr Alphonse Bayiha, Directeur de l’hôpital de District de Bonassama apporte des précisions sur l’état de la formation sanitaire qu’il dirige et les projets de 2024.

Pour approfondir :   Diplomatie : Le Cameroun a un nouveau territoire ami en Europe

« Affaire de l’enfant blessé à HGOPY : Pas de négligence de l’enfant mais quelques défaillances à corriger ». Une vidéo devenue virale sur la toile dans la nuit du jeudi au vendredi 9 février 2024 présente un homme portant un enfant blessé entre les mains sans une prise en charge médicale donc la maman venait de décédée, couchée derrière un pick-up à l’entrée du service des urgences de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique de Yaoundé continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Suite à une demande d’explications, le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie regrettent quelques défaillances et rassure que l’enfant polytraumatisé a été bien stabilisé et référé à l’hôpital général de Yaoundé où il est prise en charge. De l’autre côté, le président de l’Ordre national des médecins du Cameroun, Rodolphe Fonkoua, rassure que la prise en charge de l’enfant par le personnel médical de garde aurait été relativement correcte. L’on ne saurait donc parler d’une quelconque négligence médicale ou d’abandon de patient sur la seule base des éléments distillés sur les réseaux sociaux, peut-on lire dans les colonnes d’Échos Santé

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mani Bella

Mani Bella tance les journalistes camerounais : « votre confrère est en prison vous ne dénoncez pas, vous attendez seulement le sans caleçon de Mani Bella »

Gradel

La réponse cinglante du capitaine Max Alain Gradel à ceux qui l’appellent le « Paul Biya » de la sélection ivoirienne