in

La revue de presse camerounaise du mardi 6 février 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans  les journaux parus en kiosque ce mardi 5 février 2024.  

Les Unes en kiosque

La télévision française, TV5 Monde présente ses excuses au gouvernement camerounais après une méprise sur le drapeau national. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi, a accordé une audience hier au président directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot, qui a exprimé les regrets de la chaîne suite à l’incident du 23 janvier dernier. La délégation dans laquelle se trouvait la Camerounaise Denise Epote, directrice de la commercialisation, du marketing et de la distribution, a ensuite rencontré le Conseil national de la Communication. L’information est à lire dans les colonnes de Cameroon Tribune.

Terre Promise s’intéresse à la hausse du prix des carburants et se demande si on pouvait « faire autrement? » En effet, écrit le journal, la nouvelle tant redoutée est tombée vendredi dernier Les consommateurs payent le super et le gasoil plus cher depuis le 3 février 2024. Une pilule dure avaler que le Gouvernement essaye de faire passer en annonçant des mesures d’accompagnement.

« Économie : La Cobac honore Congelcam », titre Le Financier d’Afrique. Selon lui, en le citant parmi les entreprises camerounaises qui ont la confiance des banques, l’institution financière sous régionales amis fin à la cabale contre la société citoyenne du sénateur Ngounchingué Sylvestre.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du jeudi 27 octobre 2022

« Ketcha Courtes-Bus Rapid Transit – Yaoundé : Irraisonnable ». Si les villes camerounaises sont dans un état déplorable, elles ont aujourd’hui besoin d’un véritable plan Marshall pour leur aménagement. « Et c’est le travail qui est confié au ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu). Malheureuse- ment, l’égérie du gouvernement, Célestine Ketcha Courtès en charge du domaine, mène les Camerounais en bateau. Allusion faite ici de cet autre projet chimérique dénommé Bus Rapid Transit

Relativement à la hausse des prix du carburant, l’ancien Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Cameroun, dans une série d’interrogations, questionne notamment l’opacité du secteur pétrolier, le sort de la Sonara ou encore ce client autre que Glencore, qui aurait acquis le pétrole brut à vil prix. L’information est contenue dans les colonnes de Camer Press

« Engagement politique : Si jeunesse savait… » Malgré les opportunités qui existent, les jeunes sont encore peu nombreux à s’impliquer dans la gestion des affaires de la cité ou à faire entendre leurs voix. Pour de multiples raisons. Le constat est fait ce matin dans Cameroon Tribune.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du mardi 31 janvier 2023

Selon le journal Nouvel Horizon, Maurice Kamto est un « opposant des discours inutiles ». pour justifier cette assertion, notre confrère soutient que le leader du MRC Maurice Kamto, est un avocat, universitaire et ancien ministre délégué à la Justice aujourd’hui opposant au régime de Paul Biya. « À la tête du parti MRC, il se présente à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. Quelques années plus tard il va briller par la non-participation aux différentes élections. Le peuple a besoin du vrai changement politique et non des discours qui changent rien dans le panier de la ménagère encore moins pour la hausse du prix du carburant ».

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition. 


One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La revue de presse 2

La revue de presse camerounaise du lundi 5 février 2024

Eto Demis

Fecafoot : La vraie-fausse démission de Samuel Eto’o embrase la toile