in

Célestin Djamen lance une campagne de boycott de Camtel

Après avoir envisagé de lancer un boycott citoyen des produits Camtel, l’homme politique a annoncé à travers une publication l’opération effective du boycott de Camtel. Il pense que l’argent des camerounais doit les servir en priorité. Lebledparle.com vous propose le texte intégral.

C Djamen

Fally Ipupa n’a rien à voir dans cette affaire. Le problème ce n’est ni le talent de l’artiste congolais ni sa notoriété internationale, ni même le plan marketing d’une entreprise publique foireuse… le problème c’est l’argent de nos impôts dilapidé…un point un trait.

L’argent des contribuables camerounais doit servir aux Camerounais avant tout et dans une certaine mesure aux artistes de notre pays, qu’ils soient connus, très connus, très peu connus ou débutants. Une Entreprise publique, en particulier celle qui vit de subventions de l’État, a une responsabilité sociale et citoyenne. À ce titre il ne lui est pas permis de récupérer l’argent des contribuables camerounais pour s’encanailler avec des artistes non Camerounais et donc promouvoir autre chose que l’image du Cameroun.

Le Cameroun regorge de talents formidables ou des pépinières de talents, on accepte pas les subventions de l’État du Cameroun pour promouvoir la culture congolaise et inversement. CAMTEL comme Camair-Co existeraient-elles encore si l’État camerounais ne mettait pas la main à la poche ? Si oui quel serait l’intérêt de cet État… voir son argent aller dans la propagande d’un artiste étranger ou d’un artiste local? Êtes-vous même certains que CAMTEL vendra plus de puces aux jeunes à l’issue de ce concert alors même que le réseau est pourri et la qualité de service indigeste ?

C’est pour toutes ces raisons que nous lançons dès aujourd’hui le boycott du concert de la honte. Personne à Bepanda en décembre pour assister à ce concert frelaté.

Pour approfondir :   Ministère de l’Habitat : Un agent d’entretien heureux de discuter pour la première fois avec son ministre, en 18 ans de service

Sous ma pression depuis le 13 novembre et celle des autres patriotes camerounais, une société étrangère vient et fait la promotion d’un méga-artiste Camerounais et donc de la culture camerounaise tandis qu’une Entreprise publique camerounaise, nourrie de l’argent de nos impôts, fait elle la promotion d’un petit artiste congolais surcoté par les médias mainstream occidentaux. Merci Orange et merci de croire à l’art musical camerounais !

Des psychopathes sont venus nous faire croire que cet artiste étranger était au-dessus du lot et que le choix porté sur ce dernier était le meilleur.

Des psychopathes sont venus nous faire croire que les Camerounais aimaient moins la musique camerounaise alors même qu’on leur imposait à leur corps défendant, tout simplement et par un matraquage indécent, la musique des autres.

Des psychopathes sont venus nous faire croire que Camtel était une entreprise publique qui gérait son propre argent alors même qu’il s’agissait bel et bien de l’argent de nos impôts transformé à enrichir illégalement un artiste étranger. Ignoble !!
Des psychopathes sont venus nous faire croire qu’il s’agissait d’une entreprise publique qui obéissait strictement aux lois du marché alors même qu’il s’agissait très probablement d’une vaste opération de blanchiment d’argent et de détournement de deniers publics.
Voilà le stade de Bepanda que vous voyez bien rempli et en quatre jours seulement svp, presque SANS PUBLICITÉ pour célébrer la musique camerounaise, la musique plus valeureuse et la plus impactante d’Afrique depuis des décennies et un artiste étincelant, au zénith de son art. Il est bien Camerounais : j’ai nommé le grand Rabba Rabi.

Pour approfondir :   Cameroun : Une nouvelle équipe dirigeante à la tête de la SIC

Que vont maintenant dire ces psychopathes? Demander le transfert de leur concert à Olembe pour défier le Grand Maître Rabba Rabi ? Ou demander l’annulation et le remboursement ?
En tout cas nous demandons l’annulation de ce concert frelaté qui promeut la culture étrangère avec l’argent des contribuables camerounais sous peine de BOYCOTT. Nous demandons de surcroît la démission Pure et simple de Mme ACHIDI ACHU qui probablement se livre à une monstrueuse opération de blanchiment et de détournement de fonds publics. Enquête à suivre….

Célestin Djamen


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La presse

La revue de presse camerounaise du mardi 28 novembre 2023

kamto et cabral 237actu

Maurice Kamto et Jean Michel Nintcheu demandent aux autorités administratives de laisser le Pcrn tenir son congrès