in

La revue de presse camerounaise du mardi 21 mai 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 21 mai 2024.

Revue Mbala

L’Equation : Le Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer) et le Comité Transport voyageurs (CTV), dont le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè assure la Présidence, ont tenu une session extraordinaire le 16 mai 2024 dans la salle des conférences dudit ministère. Cette session qui a connu la présence des riverains, des chefs traditionnels et des autorités administratives était destinée à l’examen des faits d’actualité récente observés sur le réseau ferroviaire national, est la conséquence de la situation qui affecte les conditions de transport des biens et des personnes par chemin de fer. Des recommandations pertinentes, destinées à tous les acteurs ont été prises au sortir de cette session, pour redonner au transport ferroviaire un visage reluisant dans sa collaboration avec tous les partenaires. Les détails à lire dans le journal ce matin.

Le Point : Dans son édition du jour, le bihebdomadaire Le Point soutient que la dette extérieure et la politique d’emprunt du Cameroun sont à corriger. Depuis quelques temps, lit-on, « des cris d’orfraie font état d’un endettement de plus en plus vertigineux du Cameroun, vis-à-vis des institutions financières internationales. Aujourd’hui, le pays est devenu un risque. Cela ne semble pas émouvoir les pouvoirs publics. Alors à quoi sert véritablement cet endettement ? » Le Point tire la sonnette d’alarme.

Sans Détour : Le journal en kiosque ce matin parle de la célébration de la fête nationale au Cameroun et nous apprend que le défilé était « au rythme des consignes de sécurité ». A en croire notre confrère, de nombreuses mesures de restriction ont encadré la célébration de la fête nationale de l’Unité le 20 Mai dernier, au boulevard éponyme. Les consignes très respectées du haut commandement militaire. « Armes, téléphones et autres objets compromettants étaient en berne tout au long du défilé », peut-on lire.

Pour approfondir :   Défilé du 20 mai : des effigies de Paul Biya seront les seules admises à Yaoundé

InfoMatin : Le journal de Dieudonné Mveng parle de la même actualité. Dans son édition de ce jour, il souligne que cette célébration a été une occasion pour exalter « le lien Armée-Nation ». Comme par le passé, écrit le journal, « la célébration de la 52è fête nationale de l’Unité au Cameroun a été l’occasion pour les civils, forces de Défense et de Sécurité, de réaffirmer les idéaux de paix, vivre-ensemble et prospérité prônés par le président de la République, Paul Biya, chef des Armées ».

Le Drapeau : « Fête de l’Unité nationale : le Cameroun uni dans la célébration », titre ce matin, le journal de Carole Tamba. Dans cet article que vous lirez en page 3, l’on apprend que le 20 mai 2024, le Cameroun a vibré au rythme de sa 52ème Fête de l’Unité nationale, marquée par une cérémonie grandiose et un défilé militaro- civil empreint de fierté et de patriotisme, au boulevard du 20 Mai à Yaoundé. Retour sur une journée mémorable, symbole de l’unité et de la diversité qui font la richesse de ce pays d’Afrique centrale.

Echos Santé : Bôme François s’engage à se conformer à la réglementation. L’annonce a été faite par François Désiré Ekouma Ananga, promoteur de ce produit, au cours d’une conférence de presse ce 19 mai 2024, à Yaoundé. Le Président Directeur général de la société, François Santé, s’engage à constituer un dossier complet pour se conformer à toutes les exigences réglementaires en vigueur. Il va travailler en étroite collaboration avec les autorités compétentes sur le respect des standards de qualité, de sécurité, et de traçabilité exigés pour tout médicament distribué sur le territoire national. En conformité avec le ministère de la Santé publique, le Bôme François reviendra sur le marché après l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) et les autres agréments nécessaires à la fabrication, contrôle de qualité et distribution.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du mardi 26 octobre 2021

Camer Press : Le journal parle de la Finance publique. Et nous apprend que le directeur général de la Caisse de Dépôts et Consignations et celui de la Cnps appelés tous à gérer les fonds publics ne s’accordent pas sur les modalités de perceptions dont le Trésor public est la seule destination. Le DG de la CNPS a envoyé aux patrons de banque un message qui contraint son collègue de la Caisse des Dépôts à une démarche impossible. C’est à lire en page 3 du journal.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

André Onana

André Onana : « Tu ne peux pas dire non à Manchester United »

Tibore naguy

Cameroun – Fête nationale de l’Unité : Tibor Nagy parle du forcing d’« un État unitaire dominé par les francophones »