in

La revue de presse camerounaise du mardi 12 décembre 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse nationale et internationale! Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique et digitale.

la revue de presse 1

Actualité économique

– Privatisation ou restructuration : Que veut-on faire de Camtel ? À cette question, Terre Promise tente de donner une réponse dans son édition de ce matin. Alors que le Secrétaire général à la présidence de la République a, dans une lettre, demandé au ministre des Finances de sursoir à tout schéma de réhabilitation visant l’opérateur historique des télécommunications au Cameroun, des observateurs approchés par Terre Promise estiment que « le discours de Louis Paul Motaze à ce sujet a peut-être été mal interprété ». Le texte, et le contexte de cette information sont à découvrir en page 3 de l’hebdomadaire.

Carburant : Ça devient compliqué. Dans un contexte où l’approvisionnement connait de fortes perturbations dans les villes de Yaoundé, Douala et Bafoussam, le quotidien Mutations est allé à la rencontre du ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, qui donne quelques explications sur la situation ce matin.

Pénurie de carburant : Retour à la normal ce 12 décembre. Ces assurances sont contenues dans les colonnes du journal Le Drapeau, qui, citant le ministre de sectoriel dans son communiqué du 10 décembre, indique que « ces perturbations font suites aux retards de l’arrivée des navires contenant le produit. Des mesures ont été prises pour renforcer les transferts avec des camions citernes… », Peut-on lire.

Transport urbain : La rareté du carburant fait grimper les tarifs. Le quotidien L’Économie qui fait ce constat fait savoir que la perturbation a pour principale cause « le retard dans l’arrivée de trois navires transportant ledit produit, dû aux conditions ont météo-océanologiques défavorables qui interrompent les chargements ship-to-ship desdits navires pendant quatre jours au port hub de Lomé ». Actuellement, un des navires est déjà à quai à Douala avec 13 000 m3 de Super, rassure le journal.

  • Actualité sociale
Pour approfondir :   La culture camerounaise en deuil !

– Lions indomptables en Turquie : Vincent Aboubakar et Jean Onana écartés du groupe professionnel pour rendement insuffisants. Tous deux évoluant en première division turque, plus précisément au club de la capitale Besiktas ces deux compatriotes ont reçu de la part des dirigeants, une mise à pieds synonyme d’ouverture à un départ, suites aux performances jugées largement décevantes. Le journal L’Essor en kiosque ce matin revient en détail sur cette actualité en sa page 3.

  • Actualité sur le digital

– Titres publics : le Cameroun attendu sur le marché de la Beac pour des paiements d’un montant de 73,2 milliards de FCFA. Le Trésor public camerounais devra payer un montant total de 73,2 milliards de FCFA cette semaine, au titre des intérêts et du principal de certaines dettes contractées à travers des émissions de titres publics sur le marché de la Beac. Selon les données de la banque centrale, au titre des remboursements de fonds mobilisés par émissions de bons et obligations de 2 ans, 3 ans et 26 semaines de maturité, un paiement global de 70,7 milliards de FCFA est attendu du Cameroun les 11 et 13 décembre 2023. Tandis que 2,5 milliards de FCFA, à payer ce 11 décembre 2023, représentent les intérêts sur des émissions d’OTA de 2 et 3 ans de maturité pas encore arrivées à échéance..  (investiraucameroun.com).

Interdiction du congrès du PCRN : saisi par le parti, le juge de référé se déclare incompétent. L’interdiction du tout premier congrès ordinaire du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) décidée par le sous-préfet de l’arrondissement de Kribi n’a toujours pas été levée comme l’espéraient les responsables de cette formation politique. Ces derniers ont pour cela saisi le juge de référé. Ce dernier a rendu sa décision en se déclarant incompétent, comme le fait savoir Aristide Eko’o, le secrétaire adjoint numéro 1 du PCRN. « Malgré tout, nous continuons de nous préparer pour ce congrès qui doit débuter vendredi prochain », poursuit Aristide Eko’o. (stopblablacam.com)

Pour approfondir :   Le Ministère des marchés publics est l'institution la plus corrompue au Cameroun selon la CONAC

– Paul Biya et la privatisation de Camtel, un quiproquo administratif au cœur de la polémique. Un quiproquo administratif aurait poussé le palais d’Etoudi à s’opposer à une cession totale ou partielle de l’opérateur historique à des acteurs privés. La polémique fait rage à Yaoundé. (jeuneafrique.com)

Cameroun : La Société nationale d’investissement s’oppose à la relance d’un projet minier par visioconférence. Par correspondance datée du 23 novembre 2023 à l’endroit du président du conseil d’administration (PCA) de Geovic Cameroun (Geocam), Serin Christopher, le directeur général adjoint (DGA) de la Société nationale d’investissement (SNI), Ambroise Ondoa Onana, s’opposait à la tenue en visioconférence du conseil d’administration et de l’assemblée générale, convoqués pour le 1er décembre 2023. (financialafrik.com)

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition.  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Samuel Eto'o lors d'une cérémonie de ballon d'or Africain

Le Cameroun domine toujours largement le palmarès des Ballons d’Or africain

Maurice Kamto, président du MRC

Lancement d’une coalition politique pour la candidature de Maurice Kamto à la présidentielle de 2025