in

La revue de presse camerounaise du lundi 26 février 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de recevoir une fois de plus chez vous ce matin, cette newsletter qui concentre l’essentiel de l’actualité sur le plan national! Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique.

Revue de presse

Ouvrons cette aventure ce matin avec le journal Conjoncture Économique, qui revient sur la situation de l’énergie électrique au Cameroun et fait savoir que 60 MW seront disponibles en mars 2024. Selon notre confrère, c’est l’une des assurances faites aux opérateurs économiques par Gaston Eloundou Essomba, Ministre de l’Eau et de l’Énergie le 22 février 2024 à Douala. À en croire le Ministre de l’Eau et de l’Énergie, le retour espéré des pluies d’ici la première quinzaine du mois de mars dans le bassin du Ntem et la mise en service imminente du 1er groupe du barrage de Nachtigal d’une capacité de 60 MW, va observer un retour progressif à la normale dans le Réseau interconnecté sud.

Les investissements publics camerounais tournent au ralenti. C’est du moins ce que donne de constater le quotidien de L’Économie ce matin. Le journal de Thierry Ekouti, citant les données de l’Institut national des Statiques, indique que plusieurs facteurs expliquent cet était de fait. Les détails à lire en page 3.

« Concours d’excellence algorithmique masculin et féminin 2024. L’exploit des étudiants de l’IAI-Cameroun », titre ce matin, L’Info à Chaud. Selon le journal, la gagnante et le gagnant de ce magnifique concours sont deux étudiants de l’IAI-Cameroun du Centre de Bafoussam. Ce challenge a réuni 70 étudiants venus de différents établissements universitaires. La cérémonie de proclamation des résultats et remise des prix a été organisée le samedi 24 février 2024 à Yaoundé.

Pour approfondir :   Jean De Dieu Momo : « Je ne suis pas de ceux qui sont terriblement attachés à un poste »

Poursuivons avec la question d’approvisionnement des industries en énergie électrique. Le Bihebdomadaire Génération Libre, fait savoir qu’en visite de travail à Douala du 21 au 23 février 2024, le Minée Gaston Eloundou Essomba a présidé le 22 février, une conversation avec les chefs d’entreprises. Objectif, échanger avec les industriels sur la problématique d’énergie électrique et de les rassurer de la ferme volonté du gouvernement à leur fournir une énergie de qualité et en quantité pour le développement de leurs activités.

Moody’s et S&P, ont-ils été sévères en déclassant, en août 2023, les notes de crédits du Cameroun ? S’interroge le journal EcoMatin. Sept mois après, cette interrogation continue d’alimenter les débats. Dans un récent rapport qui analyse la notation de crédit souverain en Afrique, le Maep estime que les décisions des agences sont à remettre en cause, car ayant été prises sur la base « d’informations non vérifiées » remettant en cause l’objectivité des évaluations de ces deux agences.

Le journal L’Indépendant, dans son édition en kiosque ce jour fait savoir qu’entre la mise en application progressive de l’interdiction d’exploitation des bois en grumes en zone Cemac, l’efficacité et l’opérationnalité du système informatisé de gestion de l’information forestière de 2e génération (Sigif ll), le sous-secteur forêts et faune avec une contribution de 4 % au PIB, se positionne au troisième rang après les hydrocarbures et l’agriculture.

Pour approfondir :   KAH WALLA : "Je ne porterai pas le pagne du 08 mars"

Le journal La Nouvelle nous plonge plutôt dans les dessous de la mort de Patrick Atangana Kouna. Selon le tabloïd, ses amis et collègues au Minedub indiquent que ce dernier a été victime d’un malaise. « Parce qu’il ne cessait jamais d’en parler… Tous les regards de la famille Atangana Kouna, très abattue, sont actuellement rivés sur Étoudi », lit-on en page 2 du journal.

« Postes et télécoms : brouillages sur les primes ». Par ce titre, le quotidien Mutations, explique que la redistribution des frais de pénalité infligée aux opérateurs et aux exploitants des réseaux de télécommunications au centre d’un malaise. Le point sur l’affaire, les responsables et les démarches pour en sortir sont proposés en page 5 du journal.

C’est ici que prend fin cette revue de presse ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gonzalez

Oumar Gonzalez affirme qu’il a refusé de s’excuser auprès des supporters des Lions indomptables après sa bourde à la CAN 2023 (Vidéo)

Revue de presse

La revue de presse camerounaise du mardi 27 février 2024