in

La revue de presse camerounaise du jeudi 16 mai 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 16 mai 2024.

REVUE MBALO

L’Hôpital central de Yaoundé se dote d’une mini-centrale de production de l’énergie. L’énergie solaire qui sera produite par cette institution hospitalière a été mise en service officiellement par le secrétaire général du ministre de l’Eau et de l’énergie, Adolphe Djouke Thome, le 15 mai 2024, en présence du conseiller technique du ministère de la Santé publique, Eyenga Njomo Elysée Amour II, et du Pr Pierre Joseph Fouda, directeur de l’Hôpital central de Yaoundé. « La production d’énergie électrique par la centrale solaire a permis d’éviter de la mise en service jusqu’à date une consommation d’énergie de 49 000 KWH qui devait se répercuter dans la facture d’électricité de l’hôpital avec un coût estimé à environ 47 00 000 FCFA », lit-on dans les colonnes d’Échos Santé qui explique par la suite que ce projet a en effet pour objectif le renforcement et l’extension de l’offre en énergie, d’autonomiser davantage l’hôpital central en matière de production de l’énergie et garantir de manière permanente la production de l’énergie solaire dans les pavillons les plus sensibles, tels que les blocs opératoires, des urgences chirurgicales et les centres de réanimation.

Dans ses pages spéciales 20 mai, Cameroon Tribune en kiosque renseigne que dans le cadre des activités en prélude à la 52e Fête de l’unité nationale, des cérémonies synchronisées de levées des couleurs ont été organisées hier matin dans diverses administrations publiques et parapubliques sur l’ensemble du pays. Cette activité inédite vise à renforcer notamment le patriotisme, le vivre ensemble et le respect des emblèmes et symboles nationaux. Une initiative à encourager à l’heure où l’incivisme, mais aussi des fléaux tels que le tribalisme et le discours haineux tendent à se propager.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du mercredi 26 avril 2023

Au moment où la présidentielle de 2025 approche à grand pas et que, la candidature du président sortant ne fait l’ombre d’aucun doute, dans l’opinion, l’on pense que pour se donner des gages de succès, Biya devrait faire le grand ménage. Tant il est vrai que dans son entourage comme au sein du gouvernement, il y a des tronches qui ne plaisent plus. Leur maintien dans le sérail, conduira inévitable- ment à l’échec du cham- pion du Rdpc. Le Point du jeudi à lire…

Dans sa publication de ce matin, le journal L’Equation annonce un « détournement de fonds en préparation » dans le cadre de l’organisation du championnat africain de Nambudo au Cameroun. Suivant les explications contenues dans le journal, la Présidente de la Fédération Camerounaise de Nambudo, Justice Diffo suspendue par le CNOSC pour deux olympiades, par décision du conseil d’administration du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun, rendue par son comité d’éthique en sa session de septembre 2023 et dont publication a été faite lors de sa session ordinaire tenue 8 Février 2024, est à la tête de l’organisation du Championnat Africain de NAMBUDO qui se tiendra au Cameroun du 05 au 07 Juillet prochain. « À qui le Ministre des Sports et de l’Education Physique remettra-t-il la contribution du gouvernement qui se chiffrerait à plus de 200 millions de francs, quand il est connu qu’aucune assemblée générale de la fédération ne s’est tenue pour remplacer celle qui a été suspendue ? » La réponse à lire dans le journal L’Équation.

Pour approfondir :   La Fécafoot arrête définitivement la saison 2019-2020 du championnat : Tout ce qu’il faut retenir

Le quotidien bilingue nationale adresse la problématique des bêtes en divagation et nous apprend que 17 moutons ont été mis à mort à Douala. La Communauté urbaine a lancé une opération d’abattage d’animaux en errance dans la ville ce 15 mai 2024 à la base voirie de Youpwè. Cette mesure intervient quelques jours après la saisie et la conduite en fourrière de plusieurs bêtes.

Dans son numéro de ce matin, le journal de George Alain Boyomo nous fait savoir que l’Ordre des pharmaciens veut faire interdire le « Bome François » pour défaut de conformité. La requête adressée au Minsanté suscite des réactions indignées. C’est à lire dans les colonnes du journal.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les légendes du football brésiliens sont à Douala.

Cameroun : Edmilson et plusieurs légendes du football brésilien sont à Douala

L'Université de Buea accueille la 4ème édition de l'Expo des sciences - DR

Université de Buea : C’est parti pour la 4ème édition de « l’Expo des Sciences »