in

La population du quartier Ntamulung à Bamenda II accuse les combattants séparatistes de vouloir les livrer aux pouvoirs publics

Bamen II

Elles se sont confiées à notre consœur Mimi Mefo info.

Bamen II
Aperçu de Bamenda II (c) Droits réservés

Les habitants du quartier Ntamulung, un quartier de l’arrondissement de Bamenda II, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun vivent avec la peur dans le ventre depuis la nuit de lundi à mardi 27 septembre 2021.

Ils se sont réveillés au petit constatant que des hommes armés avait dessiné sur le goudron, un drapeau peint aux couleurs qui ressemblait au pays dont ils se revendiquent ; « l’Ambazonie ».

Les populations dénoncent cette situation afin qu’elles ne soient pas prises pour complices de ces individus qui sèment la terreur à longueur de journée.

« Nous ne nous sommes levés que le mardi matin pour découvrir ce que les garçons ont fait pendant la nuit. Cela met nos vies en danger. Ils savent comment fonctionnent les forces gouvernementales. S’ils viennent ici maintenant, nous avons des ennuis. Ce n’est pas juste », s’est confié un habitant à MMI.

Il faut rappeler que ces compatriotes vivent incessamment dans l’angoisse du fait des intimidations des hommes armés. Ces deux dernières semaines, les activités ont été perturbées à cause d’un mot d’ordre de confinement lancé. Ce 1er octobre 2021 s’annonce comme une apothéose pour les sécessionnistes qui ont fait des propagandes dans les vidéos devenus virale sur la toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nopit

Crise anglophone : Le « général » séparatiste No Pity et une centaine de ses hommes se seraient mobilisés pour ce 1er octobre

Maisons Ndogpassi

Douala : Un bébé pour trois pères à Ndogpassi