in

L’Etat va injecter plus de 1810 milliards de FCFA pour la reconstruction la région d’Extrême-Nord

Bhach

Ce montant va permettre de reconstruite les six départements de la région de l’Extrême-Nord affectés par les assauts de Boko Haram depuis 2021.

Bhach
Des maisons incendiées (c) Droits réservés

1810 milliards 882 millions de FCFA, c’est ce que va coûter la reconstruction des départements du Diamaré,  Logone-et-Chari, Mayo-Danay, Mayo-Kani Mayon et Sava Mayo-Tsanaga dans la régions de l’Extrême-Nord., a-t-on appris des sources du poste national de la  Crtv, au terme d’une réunion interministérielle tenue le mardi 28 septembre 2021 dans les services du premier ministre, Joseph Dion Ngute et présidée par lui-même, cérémonie au cours de laquelle, le chef du gouvernement a validé de le plan de reconstruction de la région..

Il faut souligner que le plan de reconstruction qui s’entend sur cinq ans est chiffrée à 136 milliards 657 millions de FCFA et se subdivise en composantes dont, 1 milliard 587 millions de F est alloué au le développement des infrastructures, 87 milliards 67 millions consacrés aux activités socioéconomiques et à l’adaptation aux changements climatiques et la gestion des inondations entre autres.

Victime d’une crise sécuritaire imposée par Boko Haram depuis 2014, l’Extrême-Nord a vu ses édifices publics (écoles, hôpitaux…) être détruites de même que les deux régions anglophones en proie à une crise sans merci depuis 2016.

La reconstruction est le fruit d’un travail entamé par les parlementaires issus de l’Extrême-nord depuis 2020. Ils revendiquaient alors la prise en compte dans le document de programmation économique et budgétaire à moyen terme, pour la période 2021-2023, des dégâts causés par les combattants de Boko Haram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un nouveau marché construit à l’Avenue Kennedy à Yaoundé

Abdouraman Hamadou Babba

Fécafoot : La mise en garde d’Abdouraman Hamadou à l’endroit de Samuel Eto’o