in

Kate Djiaha : « je ne demanderais pas pardon parce que j’ai espoir qu’Equinoxe Tv nous donne encore plus de raison de l’aimer »

Depuis qu’elle a soutenu publiquement Jean Paul Choun Nyat son ancien collègue, au sujet de sa dernière sortie sur leur ancienne boite Equinoxe TV, Kate Djiaha Tchelibo ne reçoit pas la sympathie de tous les internautes. En réponse à ceux qui lui porte des critiques acerbes, elle dit qu’elle n’est pas là pour plaire, mais pour dire ce qui semble être juste, de par son engagement pour les causes nobles.

kate djiaha

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de sa sortie sur Facebook, le vendredi 24 mars 2023

Que suis-je en train de lire partout? Que je dois demander des excuses publiques?

Si je suis d’accord avec le fait qu’on doit humblement demander pardon quand on a commis une faute, je suis encore plus d’accord avec le fait de : Ne Jamais Mentir Pour Faire Plaisir Aux Hommes.

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous savez je suis une âme déterminée, engagée, toujours égale à elle-même qui n’a pas peur de se mettre le monde à dos quand elle est rangée du côté de la vérité. C’est cette aptitude qui m’a aidée à mener les revendications les plus osées sur ces mêmes réseaux sociaux et même à l’antenne chaque fois que l’occasion m’en a été donnée.

𝗦𝗶 𝗷𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗮̀ 𝗺’𝗲𝘅𝗰𝘂𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝗷𝗼𝘂𝗿𝗱’𝗵𝘂𝗶 𝗱’𝗮𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗱𝗶𝘀 𝗔𝗩𝗘𝗖 𝗔𝗠𝗢𝗨𝗥 𝗾𝘂𝗲 𝗘𝘁𝘃 𝗱𝗼𝗶𝘁 𝗿𝗲𝘃𝗼𝗶𝗿 𝘀𝗼𝗻 𝗺𝗮𝗻𝗮𝗴𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁, 𝗮𝗹𝗼𝗿𝘀 𝗷𝗲 𝗱𝗲𝘃𝗿𝗮𝗶𝘀 𝗺‘𝗲𝘅𝗰𝘂𝘀𝗲𝗿 𝗱’𝗮𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗰𝗿𝗶𝘁𝗶𝗾u𝗲́ 𝗻𝗼𝘀 𝗴𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝗻𝗮𝗻𝘁𝘀, 𝗻𝗼𝘀 𝗳𝗼𝗿𝗰𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗼𝗿𝗱𝗿𝗲 , 𝗘𝗻𝗲𝗼, 𝗖𝗮𝗺𝘄𝗮𝘁𝗲𝗿, 𝗢𝗿𝗮𝗻𝗴𝗲 𝗲𝘁 𝗠𝗧𝗡. Je devrais m’excuser d’avoir donné de l’espoir aux gens qui ont été totalement dépourvus de leur droit le plus basique: Le Droit À La Liberté. 𝙅𝙚 𝙙𝙚𝙫𝙧𝙖𝙞𝙨 𝙚́𝙜𝙖𝙡𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙢’𝙚𝙭𝙘𝙪𝙨𝙚𝙧 𝙙’𝙖𝙫𝙤𝙞𝙧 𝙙𝙚𝙢𝙖𝙣𝙙𝙚́ 𝙖̀ 𝙡’𝙚́𝙩𝙖𝙩 𝙙𝙪 𝘾𝙖𝙢𝙚𝙧𝙤𝙪𝙣 𝙙𝙚 𝙨’𝙖m𝙚𝙡𝙞𝙤𝙧𝙚𝙧, 𝙙’𝙖𝙫𝙤𝙞𝙧 𝙥𝙤𝙪𝙨𝙨𝙚́ 𝙙𝙚𝙨 𝙫𝙞𝙤𝙡𝙚𝙪𝙧𝙨 𝙖̀ 𝙨𝙚 𝙧𝙚𝙣𝙙𝙧𝙚, 𝙙’𝙖𝙫𝙤𝙞𝙧 𝙙𝙚𝙢𝙖𝙣𝙙𝙚́ 𝙖𝙪𝙭 𝙝𝙤𝙢𝙢𝙚𝙨 𝙫𝙞𝙤𝙡𝙚𝙣𝙩𝙨 𝙙’𝙖𝙧r𝙚t𝙚𝙧 𝙙𝙚 𝙗𝙖𝙩𝙩𝙧𝙚 𝙡𝙚𝙪𝙧𝙨 𝙛𝙚𝙢𝙢𝙚𝙨, 𝙖𝙪𝙭 𝙥𝙚𝙙𝙤𝙥𝙝𝙞𝙡𝙚𝙨 𝙙𝙚 𝙘𝙚𝙨𝙨𝙚𝙧 𝙙’𝙖𝙗𝙪𝙨𝙚𝙧 𝙡𝙚𝙨 𝙚𝙣𝙛𝙖𝙣𝙩𝙨… 𝙖𝙡𝙤𝙧𝙨 𝙦𝙪’𝙖̀ 𝙘𝙝𝙖𝙦𝙪𝙚 𝙛𝙤𝙞𝙨 𝙦𝙪𝙚 𝙟’𝙖𝙞 𝙥𝙧𝙞𝙨 𝙡𝙖 𝙥𝙖𝙧𝙤𝙡𝙚, 𝙘𝙚𝙡𝙖 𝙖 𝙚́𝙩𝙚́ 𝙥𝙤𝙪𝙧 𝙢𝙚 𝙧𝙖𝙣𝙜𝙚𝙧 𝙙𝙪 𝙘𝙤̂𝙩𝙚́ 𝙙𝙪 𝙛𝙖𝙞𝙗𝙡𝙚 𝙚𝙩 𝙙’𝙚𝙭𝙞𝙜𝙚𝙧 𝙦𝙪𝙚 𝙟𝙪𝙨𝙩𝙞𝙘𝙚 𝙡𝙪𝙞 𝙨𝙤𝙞𝙩 𝙧𝙚𝙣𝙙𝙪𝙚. Et plusieurs fois, pour mon plus grand plaisir et le vôtre, j’ai obtenue justice. Regardez les reportages que j’ai produits et retournez à ces endroits aujourd’hui vous verrez que des écoles ont été construites, des routes ont été aménagées, des modes de gestion améliorés et j’en passe.

Pour approfondir :   Cameroun :  Mgr Dieudonné Watio démissionne de ses fonctions !

Alors non, je ne demanderais pas pardon parce que j’ai espoir que ce pavé changera les lignes et fera que notre chaîne préférée nous donne encore plus de raison de l’aimer. Il n’y aura aucun pardon (hypocrite) à présenter. Pas par orgueil, mais par CONVICTION. Si vous ne vous en étiez pas encore rendu compte, je pense qu’avec ce qui se passe, vous allez finir par réaliser que je suis une journaliste engagée. Je ne dénonce pas pour m’attirer votre sympathie mais pour voir les lignes bouger. Que ce soit aujourd’hui ou dans mille ans, cela ne changera pas!

Je suis Kate Djiaha Tchelibo je ne suis pas née pour vous plaire mais pour changer le monde. Et ce n’est pas deux trois injures sexistes reçues sur la toile qui vont me faire courber l’échine.

Pour approfondir :   Promotion des pratiques homosexuelles dans les médias : La mise en garde du CNC

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sam Severin Ango RDPC 1

Sam Severin Ango : « Je suis fier de ma nouvelle appartenance politique »

Olivier Kemen

Martin Camus Mimb : « Face à la Namibie, le Cameroun n’a pas su apporter la réponse tactique efficace »