in

Martin Camus Mimb : « Face à la Namibie, le Cameroun n’a pas su apporter la réponse tactique efficace »

Au terme d’une seconde période plus intense, le Cameroun a fait jeu égal (1-1) avec la Namibie, après avoir été mené 0-1 ce vendredi à Yaoundé, lors de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2023. Juste après le match, le journaliste et analyste sportif Martin Camus Mimb fait le bilan de la rencontre. Lebledparle.com vous propose l’analyse intégrale.

Olivier Kemen

Lions Indomptables : Apprendre Avec Douleur !

Personne aujourd’hui ne peut dire que l’entraîneur n’a pas aligné la meilleure équipe possible sur l’effectif à sa disposition. Pour une fois depuis sa nomination, Rigobert SONG s’est fait violence. Lui qui avait montré jusque-là très peu de prise de risque, en misant sur des joueurs qui faisaient leurs premiers pas, même si le contexte ne lui donnait pas beaucoup de choix. Kemen, Bokele…on ne peut pas dire qu’il n’a pas tenté le bon coup. Il restait donc sur le terrain leur explosion. Ce qui a été le cas de Kemen et catastrophique ou presque pour Bokele. Il n’a malheureusement pas pu ce soir, offrir une réelle alternative à Fai Collins. Mais il faut aussi tempérer tout de suite, c’est son premier match à Mfandena. Il grandira.

Pour approfondir :   X-Maleya : « Aucune femme ne mérite mourir par amour »

Etouffé par le pressing namibien et leur solidité défensive dans le placement et le regroupement, le Cameroun n’a pas su apporter la réponse tactique efficace. La relance de derrière était limite et la percussion absente. Ce n’est pas tous les jours qu’on le dit depuis qu’il est arrivé en sélection, mais Bryan Mbeumo a livré une copie très moyenne. Kemen, Anguissa et NTCHAM sont des profils quasi identiques et je crois qu’il faut à l’avenir sacrifier un pour éviter de se marcher sur les pieds, faire les mêmes choses et finalement être peu efficace.

En attendant de revenir plus en détail sur la prestation individuelle des joueurs, la leçon de ce match est aussi la capacité de ne pas mourir, de montrer du caractère et d’aller chercher un second souffle quand c’est nécessaire pour sauver l’essentiel. Ne pas perdre est aussi une qualité. Mais beaucoup vont laisser les plumes du retour de certains cadres et d’autres vont ressusciter les débats qu’ils avaient malheureusement la possibilité de boucler cette nuit. Ça fait partie du foot. Ça étoffe la personnalité. Courage pour la suite.

Pour approfondir :   Cameroun : Six personnes arrachées à la vie sur l’axe Bertoua-Batouri

NB: La pelouse était aussi un adversaire de taille

Martin Camus MIMB

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kate djiaha

Kate Djiaha : « je ne demanderais pas pardon parce que j’ai espoir qu’Equinoxe Tv nous donne encore plus de raison de l’aimer »

Njongoue

Voici pourquoi Benjamin Elliott était absent de la feuille de match contre la Namibie