in

Jacques Banyoglog à Kate Djiaha : « ce n’est pas à une ancienne d’Equinoxe de venir exposer ses manquements dans les réseaux sociaux »

Dans un texte publié sur Facebook, Jacques Banyoglog, Journaliste répond à Kate Djiaha Tchelibo après ses dernières sorties sur Equinoxe TV. Pour lui, il estime que ce n’est pas éthique d’exposer les manquements de son ancienne boite sur les réseaux pourtant, il y a d’autres possibilités de le faire. Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la réaction de Jacques Banyoglog.

Djiaha Banyolog

L’art de quitter une entreprise et de venir exposer ses tares managériales dans les réseaux sociaux

« Depuis quelques jours, la toile est enflammée par des déclarations d’une ancienne animatrice d’équinoxe Radio et Tv résidant désormais à l’étranger. Cette dernière, à la suite d’une sortie d’un ancien de la maison Equinoxe et aujourd’hui employé à Balafon, a sévèrement critiqué le management de cette entreprise en exposant ses tares et ses retards sur le plan managérial. Une telle attitude relève tout simplement d’une absence d’éthique professionnelle.

Je voudrais rendre hommage à Eric Kouamo, Etienne Pascal Azegue, Sandrine Yamga, Fénelon Mahop Sen, Viviane Kamwa,  Albertine Bitjaga,  Flavien Ndongo, Hyppolite Nzagawou, Hervé K, Eric Fopoussi, Cédric Noufele. Ces journalistes qui pour certains ont formé cette animatrice, n’ont jamais aussi violemment critiqué la maison qui les a employés.

Pensez-vous que c’est parce qu’ils n’ont rien à dire, ou qu’ils sont tellement satisfaits du management interne de la maison Équinoxe ? Non. C’est tout simplement parce qu’ils restent fair-play et véritablement imprégnés des valeurs d’éthique professionnelle. Équinoxe, comme toutes les autres entreprises a ses insuffisances sur le plan managérial. Mais ce n’est pas à une ancienne de la maison de venir saquer, vilipender, exposer ses manquements dans les réseaux sociaux.

Pour approfondir :   Lions indomptables : Martin Camus Mimb apprécie la décision de remplacer les blessés par les locaux

Si elle est tellement soucieuse de ce que la chaîne bleue revoit son organisation interne, elle fait des propositions. Elle les adresse au top management en Inbox quitte à lui de prendre cela en compte ou pas. Mais venir sur la toile affirmer que: « Si on enlève la toiture d’équinoxe vous allez crier jusqu’à perdre la voix» relève d’une absence criarde d’éthique professionnelle. C’est aussi cela l’inconvénient lorsqu’on a pas eu, au cours de sa « formation académique »  les rudiments éthiques et déontologiques nécessaires afin de savoir agir en pareille situation professionnelle.

Vous ne pouvez pas estimer qu’une chaîne de télévision vous a formée, en vous donnant tout et dans la phrase qui suit estimer encore qu’elle est une catastrophe sur le plan managérial. Non, non, non. Ça peut ressembler à de l’hypocrisie, à de l’ingratitude, à une absence de fair-play voire à un manque de sagesse.

Pour approfondir :   L’Union européenne participe à la lutte contre les fake news au Cameroun

Oui pour la meilleure prise en charge du personnel dans une entreprise de presse privée, mais non à sa crucifixion sur la toile. Habituellement, il faut se méfier des gens qui font des reproches en public. Si vous avez des propositions à faire pour que la chaîne revoit son management, les « Inbox » des responsables sont là et non pas devant tout le monde entier. Le linge sale ne se lave pas sur Facebook. À bon entendeur… »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

smig augmentation cameroun

[Tribune] Cameroun : On ne peut pas enterrer certains travailleurs dedans et enterrer d’autres dehors

Bidoung Biya

[Opinion] Saint Eloi Bidoung : « Le bilan du RDPC est pathétique, lourd et éloquent en dégâts matériels »