in

Jean Crépin Nyamsi : « Le choix de Manchester pour André Onana n’est pas le bon pour le moment »

Le président du club de football Dihep Dikam a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le lundi 17 juillet 2023, comme l’a constaté Lebledparle.com.

ANDRE ONAN
André Onana (c) André Onana

À 27 ans, André Onana a quitté l’Inter pour découvrir la Premier League. Le gardien camerounais s’est engagé en faveur de Manchester United. Le week-end dernier, les médias indiquaient déjà que les deux clubs étaient en passe de trouver un accord. Ce contrat est accompagné d’un traitement salarial important comme l’a indiqué Lebledparle.com dans un autre article. Le joueur s’est rendu ce mardi dans le nord-ouest de l’Angleterre pour y passer sa visite médicale et signer son contrat de cinq ans (plus une sixième année en option).

André Onana va perdre sa valeur marchande

L’ancien candidat à la présidence de la Fecafoot estime que ce n’est pas le bon pour André Onana de déposer ses valises dans le club anglais de Manchester. Du fait que cette ne gagne plus, le gardien camerounais va perdre la cote marchande. « Le choix de Manchester pour un joueur comme André Onana n’est pas le bon pour le moment. Cette équipe ne gagne plus et notre gardien va perdre sa vraie valeur marchande », écrit l’allié de Samuel Eto’o.

Pour approfondir :   La Fecafoot dit stop aux fake news sur les Lions indomptables

Des camerounais se félicite de ce mercato footballistique en l’occurrence Mathias Eric Owona Nguini. « Félicitations à l’ hyper-gardien André Onana qui arrive en premier league, établissant ses pénates à Manchester united !!! », écrit l’universitaire sur Facebook, le jeudi 20 juillet 2023.


Pour approfondir :   Cameroun : La campagne de testing mobile au coronavirus a démarré ce jour !  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bee one all sport

Lions indomptables : BEE – Mobility Cameroon répond à One All Sports

Sikati Ndoki

Me Sikati réagit à la sortie de Michèle Ndoki : « les espions se livrent toujours tout seul »