in

FECAFOOT : Abdouraman Hamadou plus fort que TOMBI A ROKO ?

FECAFOOT : Abdouraman Hamadou plus fort que TOMBI A ROKO ?

La nouvelle est tombée comme un couperet, la FIFA impose un comité de normalisation à la FECAFOOT, à travers une décision du Bureau du Conseil de l’institution mondiale de football ce mercredi 23 août 2017. Et ceci grâce à l’œuvre du président de l’étoile filante de Garoua Abdouraman Hamadou Babba.


FECAFOOT : Abdouraman Hamadou plus fort que TOMBI A ROKO ?
Abdouraman Hamadou Babba – DR

Comme l’a indiqué le communiqué de la FIFA repris par Lebledparle.com, la décision d’installer un nouveau communiqué de normalisation à la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), découle de la confirmation par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du jugement de la chambre de conciliation et d’arbitrage du comité olympique et sportif du Cameroun, laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené à l’élection en 2015 de l’actuel comité exécutif de la FECAFOOT et, d’autre part aux récentes tentatives infructueuses de la FIFA visant à rapprocher les différentes parties prenantes du football camerounais et ainsi sortir de l’impasse.

En effet, au lendemain de de l’annulation de la procédure électorale ayant mené  à l’élection en 2015, de l’exécutif déchu ce mercredi, le gouvernement camerounais par la voix du ministre des sports et de l’éducation a sorti un communiqué [ci-dessous] légitimant l’équipe de TOMBI A ROKO Sidiki et annulant la sentence du CCA du Cnosc du 12 novembre 2015. Après avoir obtenu l’annulation de l’ensemble du processus électoral Fécafoot par la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Cnosc, Joseph Antoine Bell, Emmanuel Loga, Akoué Epié Domingo, Prosper Nkou Mvondo et  Abdouraman Hamadou se sont réunis pour réagir au communiqué signé du ministre des Sports, annulait ladite décision.

FECAFOOT : Abdouraman Hamadou plus fort que TOMBI A ROKO ?

Ensuite l’affaire a été portée au TAS par Abdouraman Hamadou Babba, chef de file de l’opposition à TOMBI A ROKO Sidiki. Après multiples requêtes, le TAS  a fini par se prononcer le 27 février 2017, en reconnaissant la sentence  du CCA du Cnosc, annulant le processus électoral de 2015. La décision n’étant appliquée, le président d’Etoile Filante de Garoua reproche à la FIFA de continuer à traiter avec Tombi A Roko Sidiki dont l’élection à la tête du football camerounais a été annulée. Les statuts de la FIFA stipulent qu’elle doit appliquer les décisions du TAS sans rechigner or ce n’est pas ce quelle fait selon le président de Etoile Filante de Garoua.

Ensuite  la FIFA est entrée en jeu à travers une réunion de crise et l’objectif était de « prendre des mesures afin d’anticiper tout risque qui pourrait mettre en danger le bon fonctionnement de l’administration du football camerounais » et « d’aider la famille du football camerounais à trouver une solution amiable » à la crise.

Plusieurs fois repoussée, cette réunion a finalement été programmée pour ce 11 juillet en Guinée. Autour de la table, Tombi à Roko, pré sident de la Fecafoot et son secrétaire général, Blaise Moussa, Albert  Ayomba, membre de la Fecafoot. Mais aussi Joseph Antoine Bell (Bandjoun FC), John Balog (Authentic FC) et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré FC), ainsi que des responsables de l’instance dirigeante du football mondial. Abdouraman boycotte la réunion et aucune source officielle à ce jour ne se prononce sur les conclusions de la réunion de Conakry.

Depuis lors, l’on attendait de voir ce que la réunion de Conakry apportera dans la résolution de la crise à la Fecafoot. Cette fois-ci, Abdouraman Hamadou a gagné une autre manche. Tombi A Roko considéré comme un chef de service au ministère des sports selon Abdouraman et son bureau exécutif n’iront pas jusqu’au bout de leur mandat, sensé s’achever en fin d’année 2019. Le Bureau du Conseil de la FIFA ayant en effet décidé ce jour de « nommer un Comité de normalisation au sein de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot)  ».

Il va s’agir du 2è Comité de normalisation à la FECAFOOT en l’espace de 5 ans. La nouvelle décision de la FIFA traduit l’échec du précédent dirigé par Joseph Owona. Et de Boris Bertolt de se poser la question de savoir : « QUE VALENT RÉELLEMENT LES AGRÉGÉS DU RENOUVEAU? » « A la suite de la décision de la FIFA, l’on est en droit de se poser la question de savoir Comment le ” semi illettré ” d’Hamadou Babba Abdouraman fait pour battre les agrégés du renouveau dont le “célèbre ” constitutionaliste, Joseph OWONA, président du comité de normalisation et Minkoa She Adolphe, recteur de l’université de Yaoundé 2, agrégé des facultés de droit et qui était président de la Commission chargée du processus de révision des textes de la Fédération camerounaise de football au sein du comité de normalisation », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Tombi-A-Roko.jpg

    Cameroun : La FIFA fait tomber Tombi A Roko et impose un Comité de Normalisation à la FECAFOOT – Le Communiqué

    Ahmad-Ahmad-Infatino.JPG

    Normalisation à la FECAFOOT : C’est Ahmad Ahmad et Infantino qui choisiront les membres