in

Jacques Fame Ndongo dézingué sur les réseaux sociaux après une nouvelle bourde monumentale (Vidéo)

Jacques Fame Ndongo prime

Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, la bande passante internet se mesure en watt et nom en bit comme cela est internationalement reconnu.  

Jacques Fame Ndongo prime
Jacques Fame Ndongo (c) Droits réservés

Simple lapsus ou ignorance ? nul n’est susceptible de répondre avec exactitude à cette interrogation. Mais, toujours est-il que, le ministre de l’Enseignement supérieur s’est derechef rendu coupable d’une faute pour laquelle il subit actuellement des railleries de toute sorte.

Invité de la dernière production du magazine « Présidence Actu » sur la Crtv, Jacques Fame Ndongo s’est exprimé au sujet de l’offre en services internet dans les universités camerounaises. Faisant part de la volonté de l’Etat camerounais d’améliorer ladite offre, l’agrégé des lettres a lâché avec toute la verve et l’assurance qu’on lui connaît, «Nous allons passer d’une bande passante de 263 mégawatts, à une bande passante de 9334 mégawatts. Ça fait une bande passante multipliée dont la puissance est multipliée par 36, c’est extrêmement important», a-t-il objecté.

Le ministre d’Etat ignorait sans doute qu’il venait de réaliser une confusion incommensurable. En effet, contrairement à ses dires, la bande passante est mesurée en mégabits par seconde (Mb/s) ou en gigabits par seconde (Gb/s).

Jamais deux sans trois

Fame Ndongo n’est pas à sa première bévue. En 2017, les étudiants camerounais se souviennent  encore de ses propos erronés sur les ordinateurs PB Hev (dons présidentiel) qui sont par la suite devenus un gag national. Le Minsup avait tenté de justifier une précédente déclaration d’un de ses collaborateurs selon laquelle 32 gigas pouvaient être égal à 500 gigas dans une hypothétique nouvelle technologie.

Tout récemment, au plus haut de la crise sanitaire de Covid-19 au Cameroun, le secrétaire à la Communication du parti au pouvoir lors d’une réaction à la Crtv, a inventé un néologisme en parlant de gel hydro-électrique au lieu de gel hydro-alcoolique.

Les internautes camerounais scrutent minutieusement les sorties du Pofesseur Jacques Fame Ndongo. A la moindre bourde, ils s’en donnent à cœur joie avec sarcasme et ironie.

https://www.youtube.com/watch?v=HKnXX9zdGoY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mrc obtient l’autorisation de manifester à Paris le 22 septembre

L’ambassade d’Allemagne au Cameroun se méfie des manifestations du 22 septembre !