in

Morts d’hommes au village Ngarbuh : Joseph Béti Assomo met en garde « les auteurs de fausses nouvelles »

mindef BETI

Dans un communiqué radio presse, le ministre de la Défense met fin aux polémiques créées autour du nombre de morts enregistrés le 14 février dernier au village Ngarbuh, département du Donga Mantung, région du Nord-Ouest.


mindef BETI
Joseph Béti Assomo (c) Droits réservés

 Le 14 février 2020, il y a eu mort d’hommes au village Ngarbuh au Nord-Ouest du Cameroun. Suite à cette tragédie, l’Organisation des Nations Unies(ONU) a tôt fait de dresser un bilan de « 22 personnes » tombées sur le champ, lequel bilan s’est répandu comme une trainée de poudre dans l’espace médiatique.

La version de l’ONU

Selon l’Organisation que dirige Antonio Gutierrez, l’armée serait responsable de ce drame : « Le Secrétaire général appelle les parties armées à s’abstenir de toute attaque contre les civils et à respecter le droit humanitaire international et des droits de l’homme », a déclaré le porte-parole du secrétaire général de l’ONU.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Massacre dans le nord-ouest du <a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a>??: l’ONU?? appelle le gouvernement à ouvrir une enquête.<a href=”https://twitter.com/UN_Cameroon?ref_src=twsrc%5Etfw”>@UN_Cameroon</a> | <a href=”https://twitter.com/UNOCA_NEWS?ref_src=twsrc%5Etfw”>@UNOCA_NEWS</a> <a href=”https://t.co/7mzjDm7DPi”>https://t.co/7mzjDm7DPi</a></p>&mdash; ONU Info (@ONUinfo) <a href=”https://twitter.com/ONUinfo/status/1229539043605667846?ref_src=twsrc%5Etfw”>February 17, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

 {/source}

Version des faits du MINDEF

Or, pour le ministre camerounais de la Défense, il « dément formellement ces allégations » qu’il qualifie de « photographies ». Contrairement aux accusations dont l’armée a été victime sur cette affaire, Joseph Béti Assomo précise que « 5 victimes dont une femme et quatre enfants » sont tombées des suites d’un incendie survenu au cours d’un affrontement entre les forces de l’ordre et les séparatistes.

A en croire le communiqué radio presse du MINDEF ce 17 février 2020, « la riposte s’est soldée par la neutralisation de sept séparatistes et bandits », clarifie-t-il.

Par ailleurs, « au cours des accrochages, un incendie s’est déclaré dans la fortification des terroristes installée dans la même habitation, provoquant des explosions avant de se propager aux habitations voisines », explique le communiqué du membre du gouvernement.

Précisions faites, « le ministre de la Défense se réservé désormais le droit de poursuivre devant les juridictions compétentes et les auteurs de fausses nouvelles à son endroit, conformément à la loi », a prévenu l’ancien gouverneur.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Le Ministre délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense dénonce les manipulations de l&#39;opinion. <a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroun?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroun</a> <a href=”https://t.co/URtGdYTEKt”>pic.twitter.com/URtGdYTEKt</a></p>&mdash; CRTVweb (@CRTV_web) <a href=”https://twitter.com/CRTV_web/status/1229492547690618881?ref_src=twsrc%5Etfw”>February 17, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Steve Fah Barack

People : Le torchon brûle entre Le Grand Barack et son manager Steve Fah

eglise bukina

Burkina-Faso : Une attaque djihadiste dans une église fait une vingtaine de mort