in

FRU NDI accuse Paul BIYA d’avoir mal géré la crise Anglophone: « M. BIYA devrait finalement démissionner »

Fru Ndi SDF

Le principale parti d’opposition lance des piques au président Paul Biya, le résident national du rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC).


Fru Ndi SDF
Fru Ndi – DR

Dans un communiqué rendu publique par le Social Democratic Front et signé de son président et dont lebledparle.com a eu copie, Ni John Fru Ndi le samedi 05 Aout 2017 à l’issue d’une énième réunion de son Comité exécutif national tenue le même jour dans son fief à Bamenda, chef-lieu de la Région du Nord-Ouest, il remet en question la gestion de la crise dans la zone dite anglophone du Cameroun par gouvernement de Paul Biya.

Tout en exigeant la démission du Chef de l’Etat « qui a démontré à suffisance qu’il a abdiqué de ses fonctions de Chef de l’Etat». La formation politique leader de l’opposition accuse le président de la République Paul Biya d’être la cause de l’enlisement de la crise anglophone qui dure depuis dix mois

« Le SDF réaffirme que la responsabilité de résoudre cette crise repose sir l’épaule de M/ Biya et uniquement sur lui. Monsieur Biya, qui a démontré à suffisance qu’il a abdiqué de ses fonctions de chef d’Etat, devrait finalement donner plein effet à ses actions en démissionnassent de son poste. L’incompétence, le laxisme et l’inertie u régime de M. Biya sont la raison même de la poursuite de cette crise qui plonge le Cameroun dans les abysses. Nos enfants continuent de compter sur nous pour un meilleur avenir. » Écrit Ni John Fru Ndi.

Pour approfondir :   Maurice Kamto : « L’histoire dit que c’est Paul Biya qui a gagné la présidentielle de 2018 »

En dehors d’accuser régime Biya d’incapacité de gestion de cette crise dite anglophone, le chaIr man accuse Paul Biya d’être un tyran. « Cohérent dans son habituelle intransigeance et incapacité à gérer les crises, le régime de M. Biya a déclenché un règne de terreur sur un peuple de plus en plus déterminé, le poussant vers la radicalisation qui l’amène aujourd’hui à réclamer la séparation. »

Fru Ndi poursuit en accusant le régime Biya d’avoir occasionné la Destruction des unités familiales ; Diminution des activités économique ; L’incommensurables conséquence de la rupture sans précèdent de l’accès à l’internet ; La peur, le désespoir et les traumatismes; La dévaluation des diplômes scolaires.

Pour approfondir :   Cameroun : Le cacao, l’espoir de la région du sud

Dénoncant la décision du gouvernement d’envoyer des délégations à l’étranger pour expliquer à la diaspora la crise anglophone aux frais du contribuable, il propose au régime : De résoudre les problèmes présentés par les enseignants du sous-système éducatif anglophone ; Libérer les personnes incarcérées par rapport à cette crise ; Démilitariser les régions du Sud ouest et Nord Ouest ; Rendre possible le retour des enseignants et des avocats en exil ou en fuite ; Mettre fin aux arrestations arbitraires et aux harcèlements des personnes des régions du sud ouest et Nord Ouest.

La réponse du gouvernent est attendue.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecobank

ECOBANK oppose un démenti catégorique au sujet d’un éventuel départ du Cameroun

Vol test Camair-co Bertoua

Cameroun : La région de l’Est désormais desservie par Camair-Co