Burundi : Contrôle de manifestation ou boucherie ?

Le Burundi n'échappera donc jamais aux tensions ! Alors que les violations des droits de l'homme et les violences ont causé la suspension du pays de la francophonie, le pays ne se relève pas. En effet, ce mardi selon les chiffres de la police Burundaise 451 personnes ont été tuées, et 747 autres blessées au Burundi lors des manifestations anti  3e mandat de Pierre Nkurunziza

Bujumbura la capitale du Burundi - DRBujumbura la capitale du Burundi - DR

Les manifestations 3e mandat de Pierre Nkurunziza  qui ont éclaté en avril 2015, ont fait 451 morts, et 747 blessés, «des 451 personnes tuées et des 735 autres blessées, on distingue 374 civils et 77 policiers pour le premier cas et 368 civils et 367 policiers dont 12 qui sont définitivement handicapés, pour le second cas », a annoncé mardi à Bujumbura, Pierre Nkurikiye, le porte-parole de la police burundaise. Des chiffres qui font froid dans le dos, quand on connait les méthodes des forces de l'ordre dans nos pays.

Les forces de police ont par ailleurs saisi, 946 fusils de différentes sortes, 941 grenades, 50.500 cartouches et 165 bombes.

La police a indiqué qu’elle a renvoyé, 38 de ses éléments pour comportement indigne. Et 59 autres, ont été emprisonnés.

Au total, 437 manifestants ont été interpellés et remis aux autorités judiciaires.

(c) Avec KOACI

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !