in

Forte tension au Commissariat du 9e arrondissement de Douala après la mort d’un détenu

258735047 4653296928064215 6346623685132308691 n

Des informations et images qui nous parviennent à l’instant font état de ce que les populations manifestent leur ras-le-bol devant le commissariat du 9 ème à Douala, plus précisément au carrefour école publique Deido depuis ce matin du jeudi 18 novembre 2021, suite à la mort d’un détenu.

258735047 4653296928064215 6346623685132308691 n
Image de la manifestation (c) Droits réservés

D’après notre informateur, le détenu décédé, Nzimo Bertin âgé de 36 ans, s’est rendue au poste de police sur convocation de sa voisine policière à la suite d’une dispute. Il aurait subi des sévices corporels et renvoyé chez lui à Bonaberi, mais il est mort plus tard à son domicile. Une situation qui serait à l’origine de l’échauffourée observées ce jeudi 18 novembre 2021 devant le commissariat

 La famille du défunt a transporté le cadavre et déposé devant le commissariat du 9e pour réclamer justice. Pour l’heure, aucune communication officielle de la part des autorités de l’unité en cause.

Mais signalons que les arrestations arbitraires sont légions au Cameroun. L’on a encore en mémoire, celle de la femme d’affaire Rebecca Enonchong le 10 aout 2021, accusée « d’outrage à magistrat et de troubles dans les services du procureur ». La plainte « verbale » avait été formulée par le procureur général. Jusqu’à sa libération intervenu 3 jours plus tard, les autorités n’avaient pas communiqué sur l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

e87b29ab1477476324b0ec81b5af5ddc XL

Dénis Emilien Atangana : « Paul Atanga Nji envisagerait de museler les organisations de défense des droits de l’homme »

Agbadou Emmanuel

Après l’élimination face au Cameroun, un joueur Ivoirien décide prendre de s’écarter de la sélection